Un mariage chic et moderne au Manoir de Chivré

Un mariage chic et moderne au Manoir de Chivré

mariage chic et moderne au Manoir de Chivré en Normandie

Estelle et Bastien ont organisé un mariage à leur image : chic et élégant ponctué d’anecdotes autour de leur histoire. On retrouve ainsi des allusions à leur vie en Italie mais aussi à leurs métiers respectifs. Ce que j’admire dans ce reportage, c’est avec quel talent les mariés ont réussi à créer une très belle fête tout en respectant leurs contraintes budgétaires. Ainsi, ils se sont mariés au Manoir de Chivré, un lieu de réception plein de charme en Normandie, mais en semaine (lundi et mardi). La mariée porte une robe de créatrice réputée (Rime Arodaky) qu’elle a associé avec élégance à des escarpins Asos d’une valeur de 36 euros. Comme quoi, il est possible de faire de beaux compromis sans pour autant faire l’impasse sur une fête magnifique ! Preuve en images.

Racontez-nous votre histoire

Nous nous sommes rencontrés pendant nos études respectives à l’université. En 2014, nos regards se sont croisés lors d’une soirée chez des amis communs. Je (Estelle) me suis moquée du déhanché chaloupé (et très maladroit) de Bastien, j’ai éclaté de rire, nos regards se sont enfin croisés, et notre histoire a commencé quelques mois après !
En 2021, après quatre années de relation à distance, Bastien m’a organisé une grande surprise : un retour non prévu pour mon anniversaire, des retrouvailles improbables sous la pluie en bord de mer sur la côte fleurie près d’Honfleur, et une demande en mariage ! C’était doux, intime, romantique et hors du temps avec cette brume pluvieuse et la vue sur la mer déchaînée. Nous étions trempés, mais HEUREUX !
Nous avons accueilli une petite fille en 2023, quelques mois avant notre mariage. Autant dire que l’année a été intense !

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ?

Nous avons organisé l’intégralité du mariage ensemble. Bastien a été d’une grande aide ; avec tout le stress de l’organisation, avoir un partenaire sur qui compter a été une vraie sérénité. Nous avons adoré concevoir nous-mêmes l’intégralité de la papeterie et de la décoration. Ma sœur nous a énormément aidés sur la conception des décorations.
Un mois avant le mariage, les cours de bachata pour notre première danse ont été une bouffée d’air frais. Cela nous a permis d’évacuer le stress, de rire, de nous évader. Et, à sa grande surprise, Bastien a adoré !

Qu’avez-vous le moins aimé ?

Rien de particulier ; le fait d’avoir organisé le mariage à deux nous a permis de mieux gérer la pression et de réaliser un mariage qui nous ressemble à tous les deux.

Comment avez-vous trouvé vos prestataires ?

Pour la plupart, nous les avons trouvés sur les réseaux sociaux ou par bouche-à-oreille.
Je connaissais déjà ma prestataire de maquillage/coiffure, et c’est elle qui m’a fait découvrir le domaine sur ses réseaux sociaux.
Parmi tous les domaines que nous avions sélectionnés, c’est le Manoir de Chivré que nous avons visité en dernier, car c’était le plus éloigné dans le périmètre que nous avions défini. Bastien y allait à reculons, mais quand il a vu le lieu, il a eu un véritable coup de cœur ! De mon côté aussi. En remontant dans la voiture, il m’a dit : c’est là qu’on se marie ! Nous avons eu un super feeling avec les propriétaires, et elles nous ont beaucoup aidés et conseillés sur d’autres prestataires avec qui elles avaient l’habitude de travailler.
Je suis passionnée de photographie ; la quête du photographe a été pour moi le choix le plus difficile et le plus long. Je ne voulais pas me tromper, et je suis revenue à mon premier coup de cœur. Je n’arrivais pas à me retirer les clichés de Léa de la tête.
Globalement, la sélection des prestataires s’est toujours faite au coup de cœur ! Et nous n’avons aucun regret !

Racontez-nous vos essayages et la quête de LA robe de votre grand jour

Parcours du combattant et une véritable source de stress pour moi. Il faut savoir que j’ai accouché 4 mois avant notre mariage.
J’ai fait quelques essayages pendant la grossesse, mais rien n’allait, et les prestataires étaient très oppressants sur la nécessité de me décider rapidement au vu de « ma condition ».
J’ai perdu beaucoup de poids en début de grossesse et je n’arrivais pas à me projeter sur mon corps après l’accouchement.
Je souhaitais une robe mi-longue ou une combinaison pantalon. J’ai fini par prendre la décision de ne plus me stresser avec ce sujet et d’attendre l’accouchement pour me décider sur une robe de cérémonie civile. Ce qui collait aussi avec mon budget !
Un mois et demi avant le mariage, j’avais refait quelques essayages, mais je n’avais toujours pas de robe. Finalement, je me suis décidée à aller dans une boutique où j’avais eu d’énormes coups de cœur pour les pièces de la créatrice. La première essayée fut la bonne ! Je n’y croyais plus, quel bonheur d’avoir enfin trouvé LA robe et de ne pas avoir à choisir par défaut. Je suis repartie avec le jour même de l’essayage. Quelques retouches par une couturière quatre semaines avant le mariage et c’était parfait.

Quelles ont été vos sources d’inspiration pour la décoration de votre mariage ?

Bastien a passé quatre années en Italie ; ce moment a été marquant dans notre relation et nous avons passé beaucoup de temps dans ce pays. Il était évident pour nous d’y faire un clin d’œil pour cette journée. Nous avons décidé d’incorporer des touches de l’Italie et de la France dans notre thème, dans la nourriture comme dans la décoration.
Les tables ne portaient pas de numéro, mais le nom des villes italiennes et françaises où nous avons vécu des moments marquants.
Symbolique : la table d’honneur portait évidemment le nom de la ville du domaine où nous nous sommes mariés !
La décoration était dans les tonalités d’agrumes. Nous avons réalisé toutes nos décorations/papeteries nous-mêmes. Nos principales sources d’inspiration ont été trouvées sur Pinterest.

Quelles animations aviez-vous prévues pour vos invités ?

D’un point de vue culinaire, nous avons été accompagnés par notre traiteur ; lors du cocktail, il y avait une animation bar à « pasta » avec des sauces italiennes et des mini-pizzas, ainsi qu’un buffet à huîtres.
Notre maître de cérémonie laïque a créé un rituel spécialement pour nous avec un clin d’œil à notre parcours scientifique : l’assemblage de deux brins d’ADN. Il a fait participer les invités. Nous avons eu le plaisir, après le mariage, de découvrir les petits mots de nos invités.
Nous avions prévu des feuilles de mots croisés sur les mariés, une borne à selfie faite maison, la ronde des rubans de la mariée et un challenge photo sur les tables des invités.

Quel a été, pour l’un et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?

Oh là là, la journée passe si vite, mais nous en avons de très beaux souvenirs ! En choisir un seul serait difficile.
1. Nous nous sommes préparés au domaine et avons fait le choix de nous découvrir avant la mairie. Ça a été un moment très pudique que nous avons voulu vivre qu’à deux, sans le regard de nos proches, et ça a été très émouvant.
2. La cérémonie laïque sur le domaine !! Si riche en émotions !! Elle a été imaginée par notre officiant qui est un ami qui nous a connus séparément avant notre rencontre. Les discours de nos proches nous ont beaucoup touchés, nous avons beaucoup pleuré et beaucoup ri !
3. L’entrée en salle, nous ne nous attendions pas à autant d’ambiance. L’intégralité des invités a fait tourner leurs serviettes sur une chanson italienne. On s’est laissé porter par l’ambiance, c’était euphorique !
4. Notre première danse, hors du temps, dans notre bulle, nous n’étions plus que tous les deux.

Avez-vous une anecdote du Jour J à nous partager ?

Anecdote 1 : Nous avons eu le plaisir d’une incroyable surprise pendant le repas ; un tour de magie réalisé par un couple d’amis qui nous sont chers. Un show d’un niveau professionnel qui a mis une ambiance de folie.
Anecdote 2 (en bonus) : Dans un débordement d’émotion, la mariée s’est fait mordre par une invitée !

Avec le recul, feriez-vous les choses différemment ?

Garder plus de surprises pour notre entourage.
Passer plus de temps ensemble pendant le cocktail afin d’avoir les mêmes souvenirs de l’intégralité de la journée.

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés/futures mariées ?

Profitez à DEUX de la préparation du mariage et amusez-vous aussi bien lors de l’organisation que le jour J.

Quel était le budget de votre mariage ?

Nous avions un budget de 20 000 € que nous avions presque tenu ; notre mariage du Lundi au Mardi après-midi nous a coûté un peu moins que 25 000 € tout compris (dont alliances et tenues des mariés) pour 130 invités.

Vos prestataires pour votre mariage au Manoir de Chivré : 

Lieu : Manoir de Chivré (14 – Sainte Marguerite-d’Elle) | @manoirdechivre
Photographe : Léa Evrevin | @leaevrevin
Robe de mariée : Rime Arodaky | @rimearodaky
Chaussures de la mariée : Modèle Esther de chez Asos
Costume : Father and Sons | @fatherandsonsofficiel
Maquillage & Coiffure : Ismah de Maison B | @maisonb.ib
Bijoux : Mauboussin | @mauboussin_officiel
Fleuriste : Marie Sylvie | @sylviemariefleuriste
Traiteur : Grand Sire Traiteur | @traiteurgrandsire
DJ : Freddy Beller | @freddybeller

Retrouvez d’autres pépites de prestataires dans le carnet d’adresses du blog !

Un mariage terracotta à l’Abbaye de Fontaine-Guérard

Un mariage terracotta à l’Abbaye de Fontaine-Guérard

mariage-abbaye-de-fontaine-guerard-normandie-littlerozephotography

C’est entouré par la verdure des vallées de Normandie que Tifanie et Quentin se sont unis. Du cadre enchanteur de l’Abbaye de Fontaine-Guérard, en passant par une cérémonie religieuse à la Basilique Notre-Dame-de-Bonsecours (76), le mariage de nos amoureux respire l’authenticité. On adore les boules à facettes qui apparaissent ici et là dans la décoration, le voile perlé de Tifanie et sa robe de mariée au col Bardot, et cette team « bride » aux nuances de brique et terracotta. D’ailleurs, la sœur de Tifanie (la sœur de la mariée, donc !) a joué un joli rôle et a offert de beaux moments de tendresse et de complicité. Comme quoi, une mariée a toujours besoin de sa sœur dans ces grands (mais aussi petits) moments ! Belle découverte !

Votre histoire

Nous nous sommes rencontrés lors d’une soirée mémorable, le soir de la finale de la Coupe du Monde 2018. Nous avions tous les deux bien arrosé la victoire des Bleus lorsque que nous nous sommes croisés dans une rue mythique de Rouen. Ce qui nous a réuni est le drapeau français, j’en cherchais un et Quentin m’a offert le sien. En contrepartie, je lui ai donné mon numéro et… la suite vous la connaissez déjà.

C’est en décembre 2021, lors d’un voyage sur l’Ile de la Réunion que Quentin a posé son genou à terre, après une randonnée de nuit à la frontale pour atteindre le sommet du Piton de la Fournaise aux premières lueurs du jour. Un de ces moments hors du temps que l’on vit que très rarement. Et oui, je vous confirme qu’il fallait la mériter la bague ahah

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ? 

J’ai imaginé le mariage de A à Z toute seule, je me suis vraiment amusée, j’ai d’ailleurs partagé mes préparatifs sur une page Insta dédiée à mes aventures de future mariée (@tifoubride) et j’y ai fait de très belles rencontres de futures mariées comme moi. Nous avons partagé nos astuces, nos inspirations et nos conseils. Ce fut une formidable aventure, notamment avec deux d’entre elles avec qui nous sommes passées du virtuel au réel et une belle amitié est née.

Qu’avez-vous le moins aimé ?

La partie la moins fun d’organiser son mariage seule, est sans aucun doute la charge mentale – qui est colossale -. Elle devient de plus en plus pesante à l’approche du mariage, mais celle-ci s’est envolée dès que les clefs de l’Abbaye ont été rendues le dimanche soir et ça m’a fait un bien FOU.

Comment avez-vous trouvé vos prestataires ?

La plupart des prestataires a été trouvé sur Instagram et Mariage.net. Ensuite, j’ai toujours vérifié les avis sur différentes sources.

Racontez-nous vos essayages et la quête de LA robe de votre grand jour.

C’est une des parties les moins féériques de mes préparatifs. J’ai essayé beaucoup de robe sans qu’aucune ne me fasse l’effet « waouh ». Et mes goûts et ceux de mes accompagnatrices étaient très différents alors, c’était compliqué et frustrant pour tout le monde.

Et puis, j’ai décidé de prendre les choses en main et j’ai essayé des robes seule. Et c’est là que la magie a opéré. Comme on dit, on finit toujours par revenir à sa première idée… 
J’avais repéré cette robe sur le compte Instagram de la boutique avant même mon tout premier essayage. Mais elle était trop petite donc le rendu n’était pas dingue et surtout n’avait pas tapé dans l’œil de mes accompagnatrices alors je l’avais laissé de côté.

Quelles ont été vos sources d’inspirations pour la décoration de votre mariage ?

Instagram à 99% ! Je me suis inspirée de nombreuses choses vues à droite et à gauche, sur des blogs, sur des comptes de wedding planners ou de prestataires du mariage.

Quelles animations aviez-vous prévues pour vos invités ?

Pendant le cocktail, nous avons organisé le jeu des duos, qui a remporté un immense succès auprès des invités. C’était vraiment un excellent moyen de mélanger les familles et les amis, en évitant que les groupes ne restent isolés. Une fois que les duos étaient formés, ils avaient pour mission de se rendre au photobooth pour prendre une photo ensemble et la coller dans le livre d’or. Tous les invites ont joué le jeu, c’était vraiment chouette.

Nous avions également un groupe de musique qui était exceptionnel. Ils ont chanté durant tout le cocktail et ont également fait l’animation de la ronde des rubans au féminin avec mon bouquet et au masculin avec une bouteille de rhum. Les deux versions ont remporté un vif succès et tout particulièrement chez les hommes.

Pour la soirée, nous avons opté pour quelque chose de plus sobre, avec seulement un jeu (celui des « douze mois ») un grand classique et deux discours de nos témoins respectifs.

Quel a été, pour l’un et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?

Tifanie : Durant le cocktail, j’ai commencé à danser avec le groupe et toute ma team bride m’a rejoint. Nous étions dans notre bulle, c’était magique ! Les chanteuses ont vraiment assuré et elles ont mis le feu. Un instant de pure lâché prise.

Quentin : J’ai particulièrement apprécié les deux discours de mes témoins qui étaient respectivement mon grand frère et mon petit frère, j’ai été très touché.

Avez-vous une anecdote du Jour J à nous partager ?

Notre prêtre avait un sens de l’humour très développé, il adore l’utiliser durant la cérémonie afin de mettre tout le monde à l’aise. Les invités ont beaucoup ri à l’église, et notamment lorsqu’il a décrit certains de nos -enfin que dis-je- de mes traits de caractères. Car oui, je suis connue pour être « casse-pied ». Et fidèle à moi-même, le prêtre non plus n’a pas été épargné durant les préparatifs, notamment sur le choix des musiques jouées à l’orgue. On dira qu’il s’est un petit peu vengé et c’était vraiment très drôle.

Avec le recul, feriez-vous les choses différemment ?

Je ne changerais rien du tout. J’ai vécu une aventure extraordinaire, depuis les préparatifs jusqu’au jour J. C’était loin d’être parfait mais c’est aussi le charme de cette journée unique, nous l’avons vécu comme nous l’imaginions et on veut tout garder.

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés/futures mariées ?

Ne pas prendre à la légère le choix du photographe ou du vidéaste. Une fois le mariage passé ce sont les éléments qui nous permettent de revivre cette journée magique à l’infini et c’est très précieux.

Quel était le budget de votre mariage ?

Pour le week-end du mariage en totalité (du cocktail au brunch du dimanche), notre mariage nous a coûté approximativement 25 000€.

Nous étions environ 100 personnes au cocktail et 70 au diner, nous avons fait le choix d’un diner entièrement servis à l’assiette.

Quels ont été vos prestataires ?

Comme Tifanie, bénéficiez de CODE PROMO avec le photobooth Kruu (-50€ avec le code LSDLM) et vos cadeaux d’invités avec Petit Mariage Entre Amis (-5% avec le code LSDLM).

Retrouvez-les dans le carnet d’adresses du blog parmi d’autres pépites pour votre mariage !

Inspirations élégantes au Château de Pierreclos en Bourgogne

Inspirations élégantes au Château de Pierreclos en Bourgogne

Mariage moderne au château de Pierreclos en Bourgogne

Un imposant château, une région rurale, des vignes… nous avons là le début d’une recette d’un mariage plutôt traditionnel. Et pourtant, notre équipe du jour a voulu relever le défi qu’un mariage pouvait être couture et élégant même entre de vieilles pierres. Pari réussi avec ce mariage aux inspirations « mode » aux touches colorées, qui unit nos amoureux dans une ambiance moderne et chaleureuse, valorisant l’écrin Bourguignon.

Des inspirations modernes pour inciter au changement

Ici, on admire la cérémonie laïque, en plein air mais au pied d’un clocher, métaphore onirique des lieux de culte sans pour autant y mettre un pied. Comme une célébration à ciel ouvert, bordées de fleurs aux couleurs douces et romantiques.

Mon coup de cœur de ce shooting est la tenue de la mariée, avec une robe de mariée de Maison NCV qui signe une création qui mêle tradition et modernité. Les manches sont longues mais bouffantes et transparentes. Le dos est visible mais pas nu grâce à un jeu de broderie et de pétales. Cette dernière casse les codes en étant géométrique et végétale, loin des clichés de la dentelle florale. Enfin, on adore la jupe fendue qui apporte ce côté sexy mais terriblement romantique. Si comme moi, vous adorez cette robe, il s’agit du modèle Nacre de la collection 2022.

Les prestataires de ce mariage coloré en Bourgogne

Envie d’en voir plus sur le Château de Pierreclos ? Retrouvez le mariage chic de Fanny et Louis dans ce lieu de charme en Bourgogne.