Silvène Hédon, la créatrice des mariés

Silvène Hédon, la créatrice des mariés

silvene-hedon-esquisse-atelier-robe-de-mariee-nantes
© Gréau Photographie

Au moment des essayages de sa robe de mariée, qui n’a jamais eu ce dilemme ? On aimerait le haut de la première robe, le bas de la deuxième, le dos de la troisième. Puis, si on pouvait réajuster le tout pour gommer des complexes ou pour que l’ensemble s’adapte au mieux à sa silhouette, ce serait génial ! Certaines diront qu’hélas la robe de mariée parfaite n’existe pas… et d’autres croiseront le crayonné de Silvène Hédon.

Silvène Hédon, la robe de mariée sur-mesure à Nantes

C’est dans son atelier aux portes de Nantes que Silvène Hédon accueille les futurs mariés. Riche d’un savoir-faire haute-couture acquis auprès d’ateliers de couture parisiens et berlinois, la créatrice propose la confection sur-mesure des robes de mariée mais aussi des costumes du marié.

Son style créatif ? Celui de personnifier la personnalité de la mariée. Créer une histoire à partir d’une dentelle, sublimer le corps par une coupe. Le meilleur compliment qu’elle puisse recevoir ? Qu’on dise à la mariée « Cela te ressemble tellement ! C’est tellement toi ! » en la voyant porter sa précieuse robe.

Du crayon à la réalisation

Tout démarre d’un dessin. Pendant un rendez-vous de 2h, Silvène va commencer à imaginer la robe qui vous correspond en fonction de vos envies. Cela peut passer par des inspirations que vous avez pu trouver ici ou ailleurs. Ou encore du book de la créatrice. Mais attention ! Pas de copie ! Ici, c’est votre personnalité qui donnera naissance à la robe, pas Pinterest. On va discuter des longueurs, de la coupe et du choix des matières (made in France !). Silvène va apporter sa touche experte pour vous suggérer des détails visant à vous sublimer. Le rendu sera authentique et chic.

Après une prise de vos mesures, le croquis permettra de donner lieu à un devis. Le montant de ce dernier dépendra de la complexité de la robe, du temps passé et bien entendu du choix des matières ! Certaines dentelles peuvent valoir le double d’une autre (voir tarifs plus bas).

Si ce devis rentre dans le budget de votre robe de mariée, la création sur-mesure de votre robe de mariée va pouvoir commencer. Trois essayages minimum sont prévus ; un premier à partir de prototypes pour valider les lignes, les volumes et les proportions ; un second avec la découverte de la robe pour un essayage avec les vrais tissus et les derniers détails sur mesure à réaliser (longueur de l’ourlet en fonction des chaussures portées le Jour J, fermeture du dos et la longueur du voile si il y en a un) ; et enfin, le dernier, avec la restitution de la robe et les dernières retouches.

Des créations pour le couple avec le costume sur-mesure pour le marié

Au fil de ses rencontres, la créatrice constate que les couples aiment être accordés sans pour autant se voir. C’est pourquoi, en 2017, elle décide de se former à Rome pour apprendre toutes les règles de l’art de concevoir un costume homme sur-mesure haut-de-gamme. Désormais, la mariée et le marié peuvent passer dans l’atelier de Silvène Hédon pour s’offrir des tenues 100% personnalisées et à leur image.

En savoir plus sur Silvène Hédon, la créatrice des mariés

41, Parc de la Morlière 44700 Orvault
www.silvenehedon.com

Tarifs :

  • à partir de 1800 euros la robe de mariée longue
  • à partir de 1200 euros le costume homme 3 pièces

Délais : idéalement, venir entre 9 et 12 mois avant le mariage pour une robe ou un costume. Les délais peuvent parfois être plus courts en fonction de la période, n’hésitez pas à appeler l’atelier pour demander 😉

Retrouvez les créations de Silvène Hédon à l’Atelier Wedding du 14 au 16 octobre 2022 à la Cale de Créateurs à Nantes !


Cet article soutient le savoir-faire local à Nantes et permet au blog de vivre.

Un mariage automnal à Saint-Nazaire

Un mariage automnal à Saint-Nazaire

Adorant les couleurs chatoyantes de l’automne, Delphine voulait absolument se marier à cette saison. C’est décidé, après plusieurs années de vie commune et de beaux enfants, elle dira « oui » à Christophe le 3 octobre 2020 le temps d’un mariage automnal. Mais la crise sanitaire est passée par là et avec elle, tout espoir de réaliser un mariage en grand comité. Delphine nous raconte.

Votre histoire…

Nous sommes Delphine et Christophe, nous avons fait connaissance via les réseaux sociaux. Tout en discutant et quand nous nous sommes vus, cela a été le coup de foudre. Nous avons rapidement emménagé ensemble courant 2009 et en février 2011 nous avons quitté la métropole pour nous installer sur l’Ile de la Réunion. Nous y sommes restés 6 ans ½ , nos deux premiers enfants sont nés là-bas et nous avons partagés énormément de choses sur cette île. Maintenant, nous vivons en Loire-Atlantique (44) à Saint-André-des-Eaux, nous nous sommes rapprochés de nos familles.

La demande en mariage

Au retour d’un séjour en métropole, Christophe est venu me chercher à l’aéroport, et en rentrant à la maison, nous échangeons nos cadeaux de Noël. Christophe m’offre une bague en me demandant si je veux bien porter le même nom que nos enfants ! J’étais très heureuse et impatiente d’organiser cet évènement !!!

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ?

La rencontre avec les différents prestataires, le choix de la robe de mariée (moment partagé avec les témoins), les essais coiffure… tout ce qui tournait autour de l’organisation était des moments de bonheur, de joie. Puis, les surprises pour la famille et les invités…

Qu’avez-vous le moins aimé ?

Bien évidemment, l’annulation de notre mariage en dernière minute… Nous devions nous marier le 3 octobre 2020, le préfet a sorti une restriction à 30 convives le mardi précédent notre cérémonie, qui se tenait le samedi de la même semaine… Difficile de digérer tout ça. Nous avons donc organisé notre report pour le mois de novembre 2021, soit un an plus tard ! Nous avons réussi à trouver une date qui correspondait à tous nos prestataires et pour nous, l’envie de se marier en automne.

Votre décoration de votre mariage automnal

Je voulais une décoration aux couleurs de l’automne, j’adore cette saison. Travailler essentiellement avec des couleurs chaudes… J’ai été inspirée par Pinterest, le Wedding magazine (ndlr : devenu Albe Magazine), Instagram, les blogs mariage… Et nous avons surtout fait confiance à notre super fleuriste Marie d’Atelier Aimer qui a réalisé toute la partie florale de notre mariage ainsi qu’à Chloé de l’Atelier d’Hiris, notre décoratrice.

Quel a été le plus beau souvenir de cette journée ?

La cérémonie religieuse a été un moment d’émotion très fort mais le souvenir le plus fou a été l’ambiance de folie dès le vin d’honneur grâce à notre DJ : nous avons dansé !

Regrettez-vous les changements à cause du covid ?

Non, aucun. Finalement, nous avons fait notre mariage civil le 3 octobre 2020 avec 30 convives et c’était TOP !

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?

PROFITEZ de chaque instant !!! Cette journée passe vraiment trop vite…

Nous avons un souvenir fou de cette journée du 6 novembre 2021.

Les prestataires de votre mariage automnal

Envie de découvrir d’autres reportages de mariage ? Cliquez ici pour parcourir tous les témoignages du blog mariage.

Un mariage minimaliste à Nantes

Un mariage minimaliste à Nantes

Comme un retour à l’essentiel, la tendance des mariages minimalistes revient en force. On privilégie les matières brutes et on assume une décoration épurée. Néanmoins, il n’est pas question d’avoir un mariage triste et froid ! La couleur est bien présente mais de manière subtilement dosée, afin d’apporter tout son caractère au style de votre mariage. Inspiré par le minimalisme et la couleur solaire des fleurs, cet éditorial a été réalisé à Nantes, avec une équipe 100% locale.

Le mariage minimaliste, entre modernité et retour à l’essentiel

Le style minimaliste est une philosophie de vie qui consiste à ne pas s’encombrer du superflu. Pour un mariage épuré, nous allons donc privilégier les grands espaces modernes, blancs, qui laissent parfaitement passer la lumière naturelle. Un style résolument contemporain. Le mobilier est simple, les couleurs sont neutres, l’ambiance est élégante. Les matières sont brutes mais nobles, comme le bois, la pierre et les tissus en fibres naturelles.

Pour apporter un peu de chaleur, la couleur jaillit de la décoration florale, qui marie le jaune solaire à la délicatesse poudrée de quelques renoncules. Un subtil mélange de couleurs, qui vacille dans un camaïeu délicat de pêche et de blanc. Pour un résultat éclatant d’élégance.

La vidéo

Les prestataires pour un mariage à Nantes :

Un mariage bohème au Château de la Pinais

Un mariage bohème au Château de la Pinais

Le Château de la Pinais est un nouveau lieu de réception qui a récemment ouvert ses portes. Niché au cœur de la nature dans le triangle Nantes – Rennes – Angers, cet écrin aux briques rouges est le lieu rêvé pour un mariage bohème. C’est d’ailleurs dans le parc du Château que les photos que je vous présente ici ont été prises. Un cadre enchanteur pour un mariage en plein air.

Une cérémonie laïque sous les arbres

Une table en bois brut pour le dîner, une arche éventail pour la cérémonie et des photos de couple à la fameuse « Golden Hour »… Voici une belle atmosphère pour célébrer l’amour avec un grand A ! Notre équipe du jour a voulu récréer avec ces belles images, tout le bonheur d’un mariage bohème au cœur de la nature. Les cérémonies en plein air sont mes favorites et séduisent de nombreux nouveaux mariés. Le plaisir de se retrouver à l’ombre des arbres, se réunir sous le soleil d’été dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Sans oublier une jolie décoration immersive. Ici, on adore l’arche en forme d’éventail, qui change des arches géométriques très plébiscitées en ce moment. La robe de mariée avec ses motifs, capte l’attention par sa singularité. Et enfin, le coin Photobooth avec son néon « Crazy in Love » qui apporte cette touche si fun ! (d’ailleurs, le néon est disponible à la location chez La Tablerie).

Les prestataires du mariage bohème au Château de la Pinais

Un mariage Dolce Vita à Nantes

Un mariage Dolce Vita à Nantes

Quand je vous dis « Nantes », beaucoup y voit le fameux éléphant ou encore les paysages verdoyants des bords de Loire. Et pourtant, la ville peut aussi se révéler très méditerranéenne ! Depuis les pavés du centre ville historique en passant par le son d’un moteur de vespa et le tumulte du quartier Bouffay, l’équipe de L’Atelier Wedding nous fait voyager en Italie tout en restant aux portes de la Bretagne. Pour un résultat… Bellissimo

L’Atelier Wedding, le festival alternatif du mariage à Nantes

Derrière ce shooting se cache L’Atelier Wedding, un salon du mariage pas comme les autres qui a lieu à Nantes les 9 & 10 octobre 2021. Pourquoi parle-t-on de « festival alternatif » ? Car ici, ce ne sont pas les prix cassés que l’on recherche mais bien des petites pépites de prestataires. Des talents créatifs qui pourront rendre votre mariage unique mais aussi des prestataires locaux (le bonheur est à portée de main). En effet, l’éco-responsabilité et la valorisation du savoir-faire local sont au cœur des valeurs du salon (d’ailleurs, la majorité des prestataires du shooting y seront présents et certains sont même dans le carnet d’adresses du blog).

>> Cliquez ici pour en savoir sur L’Atelier Wedding, les 9 & 10 octobre 2021 à Nantes.

La vidéo

Les prestataires

Le mariage civil de Lolita et Quentin en Loire-Atlantique

Le mariage civil de Lolita et Quentin en Loire-Atlantique

Lolita et Quentin vivent en Loire-Atlantique près de la Baule. Leur mariage, ils l’ont imaginé romantique et porteur de sens, à proximité de la plage. Mais voilà, comme pour beaucoup de mariés en 2020, la crise sanitaire les a obligés à tout revoir : d’un mariage de rêve avec 160 invités, ils ont dû tout ré-inventer à 15 jours du mariage. Lolita vous partage ici son témoignage et leur décision de célébrer leur union en petit comité avant la grande fête prévue en 2022. Vous pouvez d’ailleurs suivre les préparatifs de son mariage religieux sur son compte Instagram : @lamarieedelaplage.

Votre histoire…

Notre rencontre remonte à une quinzaine d’année au collège. Nous étions amis jusqu’à il y a 6 ans, où nous nous sommes mis en couple. Nous vivons aujourd’hui à La Baule. J’ai toujours rêvé de mon mariage alors que Quentin était plus branché enfant. C’était un peu le dilemme, qui allait céder en premier ! Et puis il y a eu le mariage d’un couple d’amis en avril 2019. J’étais demoiselle d’honneur et on peut dire que la magie a opéré (j’ai même attrapé le bouquet !). Le lendemain, en se rendant au retour du mariage, Quentin m’a posé la question : Mais tu veux vraiment te marier ? Bien sûr ! Alors on se lance ! Il n’y avait rien de romantique, c’était assez brut mais tellement sincère. Nous nous sommes alors embarqués dans des mois de préparatifs, pour mon plus grand bonheur !

Avant la crise du COVID-19, qu’aviez-vous prévu pour votre mariage ?

Avant la crise, j’avais pris soin d’organiser le mariage de mes rêves.  De Pinterest au salon du mariage, en passant par Instagram, j’étais sur tous les fronts ! Mes prestataires ont été le fruit de longues recherches. S’entourer de professionnels reconnus était un de mes critères, avec le feeling bien sûr ! Nous devions être environ 160 au vin d’honneur et 120 pour le dîner et la soirée dansante.

Comment les événements se sont déroulés par la suite ?

Nous devions nous marier en août 2020. Durant le premier confinement, nous ne pensions pas une seconde que notre mariage aurait pu être impacté. Et pour cause, nous y avions cru jusqu’au bout ! Un arrêté préfectoral interdisant les soirées dansantes en Loire-Atlantique est paru en Juillet. Certains lieux de réceptions n’en ont pas tenu compte au vu de leur statut de « domaine privé ». Il faut dire que cet arrêté était ambigu. Ma salle m’a confirmé une première fois que les soirées étaient possibles dans leur établissement du fait qu’ils étaient privés justement. Et puis 17 jours avant le mariage, je les rappelle pour une tout autre demande, j’apprends alors un peu par hasard qu’ils font machine arrière. Non, nous ne pourrons pas danser. Si près du but … Nous décidons alors de reporter notre mariage religieux à 2021. A notre grande surprise, beaucoup d’invités se sont dit « soulagés » tant la situation sanitaire les inquiétait.

Quels changements avez-vous dû réaliser ?

Il y en eu beaucoup ! En reportant le « gros mariage », il n’était pas question de tout annuler. Nous gardions la mairie ! Au moins, c’était ça de fait. La liste est alors passée de 160 à 40 personnes. Les plus proches. Du domaine à la Turballe nous passions à la maison familiale à la campagne. Sacré changement ! Nous avons tout de même fait appel à un traiteur et j’ai conservé ma mise en beauté, la fleuriste, la photographe et la pièce montée.

Concernant la robe, je ne pouvais pas mettre celle initialement choisie. Beaucoup trop travaillée, elle n’était pas appropriée à un mariage civil à mon sens. Je suis donc retourné chez Les Mariés d’Emilie à 15 jours de la noce pour me retrouver une robe plus soft. Le timing était serré mais Carole et son équipe ont fait le job ! Je recommande d’ailleurs cette boutique qui est une institution sur la région nantaise.

Quelles ont été vos sources d’inspirations pour la décoration de votre mariage ?

La déco devait être un point fort de mon mariage. En repensant ce mariage intimiste, il était difficile d’utiliser celle initialement prévu. Nous nous sommes contentés des fleurs et du cadre verdoyant de chez ma maman et c’était très bien comme ça !

Pour mon mariage religieux en revanche, la décoration sera travaillée, aux inspirations romantiques. J’ai un faible pour les mariages d’outre-manche avec leurs détails absolument incroyables !

Avez-vous une anecdote de vos préparatifs à nous partager ?

On a beau tout pensé au millimètre, il y a toujours des couacs. Le premier a eu lieu la veille au soir. J’avais invité ma Team Bride dans un hôtel sur la côte pour une après-midi SPA et soirée cocooning. En allant me coucher, je décide de jeter un œil sur la robe qui était dans sa housse accrochée. Je découvre qu’elle n’est plus sur le cintre mais en boule au fond de la housse … Nous la sortons : c’est un véritable chiffon ! Rien à faire elle est immettable. Direction la maison pour aller chercher mon steamer. On réussit tant bien que mal à rattraper le coup, on s’endort finalement vers 1h du matin.

La deuxième anecdote concerne la mairie. On s’était tous donnés rendez-vous 10 minutes avant l’heure prévue. On était les premiers de l’après-midi. L’adjoint qui devait nous marier nous a « oublié » et est arrivé avec 40 minutes de retard. Avec du recul, je me dis heureusement qu’il n’y avait pas la cérémonie religieuse à suivre !

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ?

Chercher les détails qui feront sens ! Organiser un mariage, c’est un peu comme matérialiser ce qui nous ressemble. En l’occurrence, j’ai un penchant pour les objets chinés, c’est mon petit côté rétro. Je n’ai pas eu l’occasion de dévoiler ma décoration en 2020 mais par exemple ma robe avait un esprit ancien que j’adore. Chaque mariage est unique et raconte une histoire de cœur, ajoutez à cela une super équipe de prestataires et la magie sera au rendez-vous.

Qu’avez-vous le moins aimé ?

Repenser tout à la dernière minute n’est jamais agréable, surtout lorsque l’on rêve de son joli jour depuis des années. Mais nous avons réussi le pari de nous marier tout de même civilement, avec moins d’invités, moins de tout en fait. Le 22/08/2020 restera un des plus beaux jours de notre vie.

Quel a été, pour l’une et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?

Lolita : « Au nom de la loi, je vous déclare unis par les liens du mariage », cette phrase résonne encore dans ma tête. Ce sentiment de « on l’a fait », la joie de nos proches, les applaudissements, l’émotion … Ce souvenir est impérissable.

Quentin : La haie d’honneur de nos invités avec des feux de Bengale au moment du gâteau ainsi que le moment privilégié avec nos témoins sur la plage !

Regrettez-vous les changements à cause du COVID ou au contraire, vous avez apprécié ce nouveau format ?

Bien évidemment, il y a eu un pincement au cœur. Mais ce format intimiste était réussi. La plupart de nos proches étaient au RDV (et d’autres un peu plus en retrait, attendant le « vrai » mariage pour se mettre dans l’ambiance, c’est dommage). Aussi, ce fût très dur de faire un choix entre ses amis et sa famille, savoir qui inviter lorsque les « places » sont limitées. Mais si c’était à refaire, nous referions tout pareil.

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?

  • Choisir des prestataires de confiance avec qui vous aurez le feeling. Vous allez ouvrir les portes de votre intimité à des passionnés qui feront tout pour que votre journée soit magique.
  • Déléguer ! Vous ne pourrez pas penser à tout, vous êtes sur le devant de la scène ce jour-là alors n’hésitez pas à vous faire aider. Faîtes des listes pour ne rien oublier 😉
  • Si possible célébrer votre mariage civil et religieux en deux fois 😉

Vos prestataires en Loire-Atlantique

5 erreurs à éviter pour un mariage en extérieur

5 erreurs à éviter pour un mariage en extérieur

mariée dans un champ
Photo : Lauren Kim-Minn

Vous marier dans le jardin de votre grand-mère, vous en rêvez depuis votre plus jeune âge. Du rêve, vous décidez de passer à la réalité. Sur le papier, se marier dans un lieu privé semble plus simple, néanmoins, il y a des pièges dans lesquels il ne faut pas tomber. Je vous explique ici les grandes erreurs à ne pas commettre pour un mariage en extérieur, et j’en profite, par la même occasion,  pour vous présenter le très beau shooting d’une équipe de prestataires nantais qui a décidé de créer, justement, un mariage 100% outdoor !

1. Croire que la pluie sera votre seule contrainte

La plus grande contrainte d’un mariage en extérieur est bien évidemment la météo. Et en cas de pluie, difficile de profiter de la nature. Et si les averses sont notre plus grande crainte, il faut bien imaginer que la pluie ne sera pas votre seule ennemie ! Le soleil caniculaire ou un bon mistral peuvent aussi perturber le plaisir de la fête. Notre équipe du shooting peut en témoigner puisqu’entre deux confinements, ils ont organisé leur shooting lors d’une des semaines les plus chaudes de l’été !

2. Ne penser qu’à la météo du Jour J

Oui, il est peu probable qu’il pleuve la première semaine d’août. En revanche, un bel orage d’été deux jours avant votre cérémonie peut transformer le beau verger qui allait vous servir de lieu de réception en vrai terrain de boue. Parce que vous ne pouvez pas anticiper la météo le jour J, ni les jours qui précèdent, pensez bien à un plan B (comme un barnum ou des tentes dont vous trouverez quelques bonnes adresses sur le carnet d’adresses du blog).

3. Se dire qu’un mariage en extérieur est plus économique

Officiellement, vous marier dans un jardin privé et familial ne vous coûtera rien. Néanmoins, il vous sera nécessaire d’investir dans de nombreux domaines : un barnum ou des tentes pour protéger vos invités, la location de tables et de chaises, l’installation d’une alimentation électrique pour la musique et l’éclairage, l’installation de WC si le lieu n’en dispose pas à proximité… Autant de frais qui n’existent pas pour une location de salle… Vigilance donc, sur l’aspect « astuce budget ».

4. Prévoir un buffet chaud

Pour un lieu qui ne dispose pas de cuisine, il est beaucoup plus facile d’opter pour un buffet froid. Il est plus simple de faire venir sur un terrain privé une camionnette réfrigérée qu’une cuisine mobile pour cuire, réchauffer et maintenir au chaud. Et il existe des menus superbes pour un buffet champêtre, comme ceux proposés par Primesautier, Cuisine Végétale.

5. Craquer pour des escarpins

Toute mariée rêve de s’offrir une sublime paire d’escarpins pour son mariage. Mais en pleine nature, il vous sera très difficile de conserver vos belles pantoufles aux pieds. Preuve en est avec notre mariée du jour qui a fini… pieds nus !

Vous l’aurez deviné, vous marier en extérieur requiert quelques aménagements mais cela ne rend pas la tâche impossible ! Bien au contraire, vous marier en extérieur apportera une ambiance chaleureuse à votre fête. C’est l’occasion rêvée pour ajouter des food trucks si vous souhaitez servir du chaud. Vos photos de couple ne seront que sublimées par la nature environnante et enfin, nulle besoin d’investir dans des accessoires de décoration champêtre, le lieu se suffira à lui-même !

Chapelle Abandonnée from TWIN PICS on Vimeo.

L’équipe de prestataires

Photographe : Lauren Kim-Minn | Vidéastes : Twin Pics | Organisation : Agence Cotillon |Fleurs et boucles d’oreilles : Born to Blossom |Robe de mariée : Kamélion Couture | Traiteur : Primesautier – Traiteur végétal | Costume : House of Reza | Papeterie : Papier Machine | Cadeaux invités : La Fabrique à Sachets | Coiffure et maquillage : Eugénie Grandhomme | Location de vaisselle et mobilier : Ô Bonheur des Dames | Bijou de tête : Rachel Suhubiette | Modèles : Lucile & Antoine

Les robes de mariée « zero waste fashion » de Kamélion Couture

Les robes de mariée « zero waste fashion » de Kamélion Couture

kamelion-couture-bienveillance-robe-de-mariee-ecoresponsable

Laetitia est une créatrice comme on les aime : depuis son atelier dans un petit village des Pays de la Loire, elle imagine et conçoit des robes de mariée à son image. Délicates, élégantes avec un brin de fantaisie. Mais ses robes de mariée, en plus de les imaginer avec le cœur, Laetitia les conçoit avec ses convictions. La nature et l’éco-responsabilité sont des valeurs qui sont chères à la créatrice, qui a décidé d’en faire son fer de lance pour cette nouvelle collection de robes de mariée baptisée « Bienveillance ».

Qu’est-ce qu’une robe de mariée « zéro waste » ?

Comme vous vous en doutez, il faut des mètres de tissus pour concevoir une robe. En prêt-à-porter, en haute-couture (pour son premier défilé, Dior était d’ailleurs fier de dire qu’il lui fallait plus de quatorze mètres pour concevoir une robe de sa Maison, là où les autres n’en prenaient que trois) et bien évidement pour les robes de mariée. Malheureusement, 10 à 20% des tissus utilisés pour la réalisation d’une robe de mariée finissent en chute, donc destinés à être jetés. C’est de ce constat que Laetitia a décidé de créer une robe de mariée entièrement réalisée à partir des chutes de tissus de son atelier. Face à l’accueil réservé à cette initiative (que l’on appelle aussi le upcycling, l’art de réutiliser les objets plutôt que de les jeter), Laetitia s’est lancée le défi de créer des robes de mariée dont la conception repose sur l’émission minimum de chutes, le zero waste ou en français, l’anti-gaspillage.

Une collection de robes de mariée éco-responsables

De cette réflexion sont nées 6 robes de mariée que vous pouvez découvrir en photo dans cet article. Leur patronage a été optimisé pour obtenir le moins de chutes de tissus possibles tout en ayant un rendu délicat et plein de douceur. Les placements et les formes ont été longuement réfléchis pour, au final, ne produire que 3% de chute voire zéro chute sur certains modèles grâce à la réutilisation des matières.  La robe Noémie a par exemple été pensée grâce aux chutes de dentelle que la créatrice conservait dans son atelier. Enfin, les matières sont choisis avec soin pour répondre aux exigences de la créatrice : elle utilise de la dentelle de Calais-Caudry®, des dentelles Oeko-Tex, des matières naturelles comme la soie ou du Tencel® une matière écologique et biodégradable.

En savoir plus sur Kamélion Couture :

logo_kamelion_couture

45 place de l’église, 44850 Ligné | 06.83.82.37.99 | www.kamelion-couture.fr

Les prestataires de cette collection « Bienveillance » :

Créatrice de robe de Mariée : Kamélion Couture | Photographe : Trendz | Vidéo : Monsieur-roni | Modèle : Bonnie | Fleuriste : Borntoblossom | Lieu : Au détour de l’île

5 conseils pour choisir son alliance

5 conseils pour choisir son alliance

comment-acheter-ses-alliances

L’alliance fait partie de ces symboles forts du mariage qui vous accompagnera au quotidien, bien après la cérémonie. Il est donc important de la choisir avec soin, en fonction de vos envies et de votre budget, tout en gardant bien à l’esprit que ce bijou devra survivre au temps. Face à de telles exigences, il est souvent difficile de choisir son alliance. C’est pourquoi, j’ai rencontré Anaïs, gérante de la boutique Zeina Alliances à Nantes. Elle nous dévoile ici quelques conseils pour choisir votre alliance.

1 # Choisir son alliance en fonction de son style

Au-delà de sa valeur symbolique, votre alliance vous plaira pour son style, son design. Mais attention de ne pas la choisir selon la tendance du moment ! Votre bijou vous accompagnera toute votre vie, il doit survivre au temps et aux modes ! Choisissez son design en fonction de votre personnalité : chic, élégante, romantique, contemporaine, créative, minimaliste, solaire, brillante. A chaque personnalité, vous pouvez y associer un modèle d’alliance.

Vous pouvez aussi créer un lien avec vos alliances en les choisissant coordonnées (voir identiques dans certains cas) avec celle de votre futur époux/épouse ou encore l’accorder avec votre bague de fiançailles, pour les porter ensemble comme un tout. Découvrez les bagues de fiançailles de Zeina Alliances.

je-suis-lamour-zeina-alliances

2# Le choix du bon matériau

Pour une alliance, on s’orientera vers des matériaux nobles, qui survivent au temps, à l’usure et aux tâches quotidiennes. L’or est parfait pour sa résistance, sa brillance et sa personnalisation. Vous pouvez en effet le choisir blanc, jaune, rose et même noir, en fonction de vos envies. Pour les messieurs, vous pouvez aussi opter pour le platine ou le palladium, des matériaux nobles et plus résistants qui ont plusieurs avantages : aucun entretien, moins brillant que l’or (donc plus discret) et surtout moins fragile si vous êtes très bricoleurs ou si vous avez un métier manuel.

3# Avec ou sans pierre ?

L’alliance peut se porter avec ou sans pierre, c’est une question de choix. Traditionnellement, on lui préférera le diamant plutôt qu’une pierre colorée. Ensuite, c’est à vous de choisir le sertissage (la façon dont le diamant est posé sur l’alliance) pour lui donner l’effet désiré. Il existe une pluralité de techniques pour donner à votre alliance un style totalement unique : en rail, en griffe, en rail perlé, en pavage, en barrette…

Si vous n’avez pas le budget pour une alliance avec des diamants, vous pouvez opter pour un ciselage, qui est une gravure dans la masse qui donne l’impression d’avoir un effet « serti de diamants » sans diamants.

zeina-alliances-boutique-nantes

4# Trouver la bonne taille de l’alliance

Parmi les cauchemars de future mariée, il y a le moment redouté de ne plus pouvoir enfiler son alliance, devenue trop petite le jour de la cérémonie. Avec le stress des derniers jours ou la chaleur du jour J, les doigts des futurs mariés ont tendance à gonfler rendant impossible le fameux moment de « se passer la bague au doigt ».  Pour éviter ce moment de solitude, nul besoin de prendre votre alliance plus grande ! Des techniques de grand-mères existent : tremper vos mains dans un bain de glaçon avant la cérémonie, prévoir une crème grasse ou de l’huile à mettre autour de votre doigt… Vous devez choisir la taille de votre alliance pour qu’elle soit le plus confortable possible au quotidien sans être trop serrée ni trop lâche au risque de la perdre. Si vous vous êtes vraiment trompée au moment de la commande de votre alliance, sachez que chez Zeina Alliances il est possible de réajuster jusqu’à trois tailles le mois qui a suivi la commande.

5# Pensez à la personnalisation de votre alliance

La date de votre mariage, de votre rencontre, le prénom de l’autre ou les initiales du couple… Faire graver un message à l’intérieur de votre alliance participe grandement au pouvoir symbolique du bijou. Néanmoins, la gravure n’est possible que si la taille de la bague et le corps du bijou le permettent. Dans la très grande majorité des cas, les modèles d’alliances se prêtent totalement à la gravure. Avant de les choisir, pensez au message que vous souhaitez y inscrire ! Chez Zeina Alliances par exemple, la gravure est gratuite, ce serait dommage de s’en priver.

comment-choisir-ses-alliances

J’espère que ce petit guide du choix de l’alliance vous a éclairé et vous a aidé dans votre recherche. Je vous invite fortement à visiter le site Internet de Zeina Alliances sur lequel vous trouverez tous les modèles disponibles en boutique et surtout leur prix !! (les prix affichés sont les mêmes en magasin). Cela vous permet de faire du repérage parmi les nombreux modèles en fonction de votre budget.

Zeina Alliances vous accueille du mardi au samedi de 11h00 à 19h00.

logo-zeina-alliances

7 rue Contrescarpe
NANTES

Prix des alliances : à partir de 300 euros
Délai 
: 8 semaines pour une alliance avec sertissage, sinon, entre 5 et 6 semaines.

zeina-alliances-nantes

ZEINA Alliances est aussi présent à Paris (Châtelet et Madeleine), Lyon, Lille, Marseille, Strasbourg, Toulouse, Grenoble, Bordeaux et Rennes.

Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat