15 questions à poser avant de réserver votre lieu de réception

15 questions à poser avant de réserver votre lieu de réception

L’une des premières étapes de vos préparatifs est bien entendu la réservation de votre lieu de réception. Votre salle, domaine, villa ou château est l’un des premiers prestataires à réserver car de votre choix découlera la date définitive de votre mariage. Avant de réserver, il est primordial de demander des devis et surtout de visiter les lieux de réception pour vous faire une idée concrète des infrastructures et des services proposés. Au-delà du prix du lieu de réception et de sa disponibilité à la date de votre mariage, il y a une multitude de sujets à aborder avant de réserver, que je vous liste ici en 15 questions.

1. Quelle est la capacité d’accueil du lieu de réception ?

Chaque lieu de réception possède deux capacités d’accueil :

  • la capacité d’accueil d’invités « debouts » (le vin d’honneur, le dancefloor),
  • la capacité d’accueil d’invités « assis » (le repas),

La capacité « debout » sera toujours supérieure à la capacité « assise » donc si vous devez en retenir qu’une, ce sera cette dernière. Attention toutefois à l’aménagement de la salle de réception, les capacités peuvent varier en fonction de la disposition des tables, si vous optez par exemple pour des tables rondes ou pour des tables dites « en banquet ».

2. Le traiteur est-il imposé ?

Pour des questions de prestige ou de logistique, certains lieux de réception imposent un traiteur ou une liste de traiteurs. De prestige, pour que le menu à l’assiette soit en cohérence avec le lieu (pas de cochon grillé sur la pelouse d’un château du 18ème siècle, par exemple). De logistique, car certains lieux de réception ont des contraintes très particulières que seuls certains traiteurs maîtrisent (des cuisines classées au Patrimoine, une cuisine éco-responsable et locale, etc…) ou bien, ils possèdent tout simplement leur propre service de restauration et n’accueillent donc pas les autres traiteurs.

Forcément, avec un choix assez restreint, vous n’aurez pas forcément la possibilité de choisir un traiteur en fonction de votre budget, il sera donc important de demander les tarifs du traiteur à la visite pour pouvoir comparer les devis entre un lieu de réception avec ou sans traiteur.

3. Disposez-vous de couchages sur le lieu de réception ?

Avoir des chambres ou des gîtes sur le lieu de réception est un grand avantage : pour coucher les enfants, pour permettre aux personnes âgées de se reposer au cours de la journée, pour les mariés et témoins de pouvoir se coucher directement sans avoir à prendre la route après la fête (au revoir SAM). N’hésitez pas à demander de les visiter pour évaluer leur confort, de savoir s’il est possible de les louer à la demande (par exemple, ne pas payer la réservation de 7 chambres si vous en avez besoin que de 2), de connaître l’heure de disponibilité (si vous avez besoin d’une chambre assez tôt pour coucher les petits en sieste ou pour y organiser votre mise en beauté) et enfin, si le paiement doit se faire via le devis global ou si vous pouvez faire payer les invités désireux de réserver.

4. Quelle est la durée de la location du lieu ?

Si en théorie, la célébration du mariage ne dure qu’une journée, il faut compter le temps de montage « avant » et le temps de démontage « après ». Et cette durée peut varier si vous réalisez l’installation par vous-mêmes, seuls ou accompagnés, ou bien avec des professionnels.

Dans la majorité des cas, le lieu est disponible le week-end complet, pour vous permettre d’organiser un brunch du lendemain et vous permettre un rangement et démontage en toute sérénité. N’hésitez pas à demander si le lieu peut être disponible dès le vendredi soir, pour vous permettre d’installer plus paisiblement.

5. Avons-nous l’exclusivité du lieu ?

Certains lieux de réception proposent différentes salles à la demande. Il n’est donc pas impossible qu’une autre fête ait lieu dans un autre endroit du domaine ou dans une autre salle à proximité. Si tout le nécessaire est fait pour qu’aucune des deux célébrations ne se gênent au niveau du bruit, il risque d’y avoir de la cohabitation dans les espaces communs comme les salles de jeux, bars, toilettes et parking. Si cela est absolument rédhibitoire, demandez une privatisation totale du site.

6. Des travaux sont-ils prévus dans les prochains mois ?

Il n’est jamais agréable de se marier dans un château flanqué d’échafaudages disgracieux, de dîner dans une salle qui sent la peinture fraîche, ou encore de réaliser une cérémonie laïque au bord d’un étang… qui se révèle vide car il est en train de subir un curage. Demandez quels travaux sont prévus ? quand seront-ils effectués ? et gardez en tête que des travaux prennent toujours du retard !

7. Comment est l’état du réseau et y a-t-il une connexion Internet ?

Entre les murs d’un mètre d’épais des anciens châteaux, ou les salles champêtres nichées au milieu de la campagne, le réseau mobile et la connexion 4G risquent de montrer des signes de faiblesse. Or, nous comptons trop souvent sur la disponibilité de ce cher réseau pour s’organiser. Demandez si une connexion Wi-Fi peut être mise à disposition pour rester disponible, ne serait-ce que pour contacter un proche qui ne trouve pas le lieu ou pour retrouver les coordonnées d’un prestataire.

8. Proposez-vous des plans B en cas de mauvais temps ?

Dans la majorité des cas, les vins d’honneur et les cérémonies laïques ont lieu en extérieur. Si vous craquez pour un lieu grâce à ses superbes espaces verts ou bien aux ruines qui feront un superbe cadre pour votre cérémonie, pensez que la canicule, la pluie ou le mistral peuvent vous contraindre à rapatrier la fête en intérieur. N’hésitez pas à demander quelles sont les alternatives proposées par le lieu en cas de mauvais temps.

9. Quel stationnement est prévu et le lieu est-il accessible en transports ?

Souvent, le parking est inclus dans les frais de location du lieu de réception de votre mariage. Néanmoins, certains lieux, par leur emplacement, ne peuvent proposer que peu, voire aucune possibilité de stationnement (les lieux situés en zone urbaine ou en bord de mer). Pensez donc à bien demander quelles sont les possibilités pour stationner et pensez à prévoir dans votre planning du jour J une plage horaire assez large pour offrir à vos invités le temps de garer leur véhicule et probablement de faire le trajet restant à pied. Les transports en commun peuvent être aussi une alternative, si par exemple, votre cérémonie en mairie a lieu dans une grande métropole française. Néanmoins, rares sont les lieux de réception accessibles en transports en commun.

10. Les frais de ménage sont-ils inclus dans la prestation ?

Cette prestation peut être proposée en option. Néanmoins, quelque soit son prix, je vous invite chaleureusement à l’inclure dans votre devis de location. Le lendemain de votre mariage, vous aurez beaucoup trop de choses à faire, d’invités à profiter pour passer votre journée à balayer, empiler les chaises ou faire la vaisselle. Dans la grande majorité des cas, cette option « ménage » est automatiquement incluse dans les prestations, mais cela peut être moins évident si vous optez pour une salle des fêtes ou un lieu plus original qui n’a pas l’habitude de gérer des mariages. Pensez à la demander ou à la sous-traiter !

11. Jusqu’à quelle heure pouvons-nous mettre de la musique ?

C’est souvent la grande surprise des visites. Si on pense pouvoir faire la fête jusqu’au petit matin, rare sont les lieux qui acceptent de prolonger la fête après 2h du matin. Certains demandent même l’extinction des feux à minuit. Ce n’est pas de la faute du lieu, l’horaire est imposé par un arrêté préfectoral ou municipal. Renseignez-vous sur la réglementation des nuisances sonores du lieu de réception, certains acceptent de faire durer la fête seulement si on baisse le son.

12. Feux d’artifice, lâcher de lanternes, bougies, avons-nous le droit ?

Chaque lieu de réception possède ses propres règles pour l’utilisation d’accessoires enflammés. Cela va dépendre clairement de la configuration de la salle et de l’environnement du site. Par exemple, les lieux très anciens et en bois, vont interdire les bougies sans photophores et les cierges magiques ne seront tolérés qu’en extérieur. Pour les animations en extérieur (feux d’artifices, lâcher de lanternes), cela va dépendre de la réglementation en vigueur. Retrouvez mon article dédié aux feux d’artifices pour son mariage.

13. Le chauffage est-il inclus dans la prestation ?

Si vous célébrez votre mariage en automne ou en hiver, le chauffage sera le bienvenu… et donc facturé. Certains prestataires l’incluent dans leur tarif de basse-saison, d’autres l’ajoutent en option.

14. Pouvons-nous changer le mobilier de la salle ?

Comment ça, vous n’appréciez pas les chaises en plastique de jardin ? Si les lieux peuvent être tops, ce n’est pas forcément le cas du mobilier et notamment des chaises, qui n’iront pas avec l’ambiance ou le thème de votre mariage. Si vous souhaitez changer le mobilier, vous pouvez demander :

  • directement auprès du lieu s’ils proposent différents choix de chaises ou s’ils travaillent avec des loueurs de mobiliers,
  • s’ils disposent d’un endroit pour stocker les chaises non-utilisées,
  • s’il y a un accès pour la livraison.

15. Quelles sont les conditions de réservation et d’annulation ?

Les peines de la crise sanitaire sont (normalement) derrière nous, mais nous ne sommes jamais assez prudents ! Pensez à demander les conditions d’annulation, le montant des arrhes et s’il est possible d’obtenir des remboursements.

J’espère que ces 15 questions vous aideront à préparer sereinement vos visites de lieux de réception de votre mariage. Si vous avez des suggestions ou des questions, n’hésitez pas à les laisser en commentaire. Enfin, si vous n’avez pas encore trouvé votre lieu, n’hésitez pas à consulter les pépites du carnet d’adresses du blog !

5 conseils pour ne pas devenir une Bridezilla

5 conseils pour ne pas devenir une Bridezilla

Dans le langage commun, on nomme une « bridezilla » (mélange des termes « bride » – qui signifie « mariée » en anglais – et de « Godzilla », le célèbre monstre) est une future mariée qui fait vivre un enfer à ses proches (et à elle-même) le temps des préparatifs de son mariage. Archi-angoissée, stressée, hyperactive, elle essaie d’être sur tous les fronts, a souvent un haut niveau d’exigence et le lâcher prise est rarement dans son programme… et parfois, même si elle est d’un naturel calme et charmant ! Si vous craignez devenir la future mariée angoissée par excellence, voici 5 astuces qui vous aideront à ne pas devenir une Bridezilla.

Optez pour des préparatifs sur le long terme

Le stress vient souvent avec le manque de temps. Et vos préparatifs ne doivent pas être une course contre la montre ! Néanmoins, organiser son mariage réserve son lot de tâches et représente à lui seul de nombreux week-ends à y consacrer. Pour ne pas faire une overdose (et ne plus y prendre de plaisir), étalez vos préparatifs sur la durée en vous y prenant plus d’un an à l’avance. Cela vous permettra de faire des breaks bien mérités, de calmer les esprits et éviter les tensions. Vous pouvez d’ailleurs approfondir le sujet en lisant l’article suivant : « Pourquoi faut-il un an pour préparer son mariage ?»

Motivez vos proches positivement

Si votre mariage sera l’événement de votre vie, sachez que cela ne sera pas le cas de vos proches qui vous aideront à préparer la noce. Chacun à un travail, des enfants et un quotidien a mené. Si cela peut vous paraître extrêmement frustrant de constater l’absence d’implication, la motivation n’ira pas en augmentant si vous vous mettez à diffuser une certaine pression. Et les préparatifs, qui auraient dû être des moments de convivialité et de plaisir partagé, se transforment en une vraie corvée. Pour éviter de vous faire passer pour un tyran et vous mettre tout le monde à dos, essayez de rendre les activités ludiques et funs ! Par exemple, un atelier de pliage de serviettes peut être suivi d’un goûter gourmand, le déménagement de la décoration et du mobilier peut être suivi d’une soirée pizza et bières avec les copains. Comme on dit « après l’effort, le réconfort ! ».

Organisez-vous méthodiquement

La désorganisation et le sentiment d’avancer dans le brouillard sont les pires ennemis de la future mariée. C’est souvent par peur que l’anxiété arrive, puis se transforme en stress. La clé du succès est donc de trouver une méthode d’organisation et plus précisément en créant un rétroplanning réaliste. Pour cela, listez le nombre de choses à faire, accordez-leur un délai réalisable en fonction de vos contraintes et surtout ajustez votre rétroplanning ! Rien n’est inscrit dans le marbre, un contre-temps ou un impératif peut changer la donne. La flexibilité sera votre atout pour ne pas tomber dans les pièges de la « Bridezilla ».

S’entourer des bonnes personnes

L’organisation d’un mariage représente une charge mentale assez conséquente et vous ne pourrez l’assumer seule ou à deux. Même si de plus en plus de partenaires s’impliquent, vous devrez très certainement déléguer de nombreuses autres tâches à des proches. Choisissez-les avec soin ! Optez pour des personnes assez disponibles plutôt que pour votre témoin multi-casquettes qui mène déjà différents fronts. Choisir des personnes peu disponibles ne vous mènera qu’à des frustrations et des tensions qui pourront ternir vos relations amicales et familiales. Si tous vos proches ont des agendas très chargés, dans ce cas, je vous conseille de vous offrir les services d’un(e) wedding planner qui pourra vous apporter expertise et disponibilité.

Se relaxer en créant des « wedding détox »

Vos préparatifs seront ponctués de périodes très intenses puis de temps plutôt calmes. Pendant l’accalmie, profitez de ce moment pour vous détendre et vous relaxer seule, en couple ou entre ami(e)s avec un seul mot d’ordre : « ne pas prononcer le mot mariage ». Cela fera du bien au corps et à l’esprit de réaliser cette petite détox. Pour vous forcer la main et provoquer ce moment de détente, vous pouvez démarrer des programmes de relaxation qui vous imposent des dates. Vous pouvez par exemple suivre des cures de médecine douce dont la plupart sont remboursées par les mutuelles santé comme Groupama. Vous pouvez aussi prendre des abonnements à des thalassos ou des centres de massage.

N’importe quelle future mariée peut devenir une « bridezilla ». Si certaines personnalités sont plus sujettes que d’autres, sachez que même la plus calme et la plus douce des futures mariées peut perdre pied face à la charge mentale, au stress et à l’anxiété cumulée par les préparatifs. Tentez de mettre en place ces cinq conseils le temps des préparatifs et vous verrez que tout va bien se passer !


Cet article permet au blog de vivre

J’ai testé Unio, le site pour une préparation au mariage laïque

J’ai testé Unio, le site pour une préparation au mariage laïque

Dans la tradition catholique, chaque couple se mariant à l’église peut suivre une préparation au mariage. Ces séances, bien qu’orientées vers la foi, sont l’occasion pour le couple de passer des moments à deux, à se concentrer sur leur union et à se partager les valeurs de l’engagement qu’ils vont faire. À l’heure où les cérémonies deviennent laïques, on perd ce service qu’était la préparation au mariage. C’est de ce constat que Lysiane et Romain ont décidé de créer Unio, la première plateforme 100% en ligne dédiée à la préparation au mariage, quelque que soit vos croyances. Et je l’ai testé pour vous.

Un programme d’accompagnement en ligne et mobile

Cette préparation au mariage se construit autour de 7 séances. Chaque séance est orientée autour d’un thème précis de la vie à deux mais surtout sont l’occasion d’évoquer les questions existentielles pour un couple : respecter le « je » tout en construisant un « nous », les valeurs du mariage, le pardon, la sexualité dans la durée, les fondements d’une famille… Alors attention, nous ne sommes pas en train de suivre des tutos ou une thérapie de couple, ce n’est absolument pas cela. Unio est un service d’accompagnement au couple, mais vous n’y trouverez ni coach, ni psychothérapeute. C’est votre vie intime, elle ne concerne personne d’autre.

Les séances peuvent être faites quand on veut et où on veut (les séances sont accessibles sur mobile et sur tablette). D’ailleurs, certaines séances vous mettent des défis pour pimenter la préparation et transformer « l’obligation » en vrai jeu. Par exemple, une séance devra se faire dans le cadre d’un pic-nic dans un lieu symbolique, un autre autour d’un repas préparé par l’autre… des petits challenges qui permettent de casser la routine du couple, le forcent à s’investir et à se rendre disponible pour un vrai moment à deux.

Pourquoi opter pour Unio, la préparation laïque au mariage ?

Comme l’exprime très bien les fondateurs : « nous croyons que les statistiques déprimantes sur le divorce ne sont pas une fatalité : aimer, cela s’apprend».

Quand on prépare un mariage, les sources de tension sont nombreuses (sans compter celles qui émergent de la famille) et le couple peut être mis à rude épreuve. Ce qui est paradoxal quand on sait que tous ces conflits sont générés pour une seule chose : créer l’un des plus beaux jours de votre vie. Unio permet ainsi de fixer un cadre, de créer des occasions, de nous forcer à prendre du temps pour soi au milieu de la course effrénée qu’est notre quotidien.

Là où j’ai été surprise, c’est la richesse du contenu qui est proposé. On y trouve des textes à lire, des questionnaires à remplir mais aussi des podcasts à écouter et des suggestions de série à regarder. Cela est VRAIMENT très complet. Et ces approfondissements sont bien sûr optionnels, du coup, rien ne vous y oblige à les suivre si vous n’avez ni le temps ni l’envie.

En savoir plus sur Unio

Unio_logo_preparation-mariage-laique

www.unio-preparation.com

Tarif unique : 380 euros, pour 7 séances valables sur 1 an (satisfaits ou remboursés)


Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat et permet au blog de continuer de vivre

5 conseils pour réussir vos faire-part de mariage

5 conseils pour réussir vos faire-part de mariage

faire-part-mariage-planet-cards

En plein préparatif de votre mariage, vous allez très prochainement démarrer la création de vos faire-part. Si comme la majorité des mariés, vous optez pour une création de faire-part de mariage en ligne, il y a des erreurs qu’il est important de ne pas commettre !  Pour la plupart d’entre vous, c’est la première fois que vous allez devoir gérer la création de ce type de support et vous allez vite vous rendre compte que de nombreuses erreurs, pour la majorité évitables, peuvent vite transformer l’exercice en cauchemar. Que ce soit pour votre portefeuille ou vos nerfs, je vous dévoile ici quelques conseils pour réussir vos faire-part de mariage. (suite…)