Un mariage automnal à Saint-Nazaire

Un mariage automnal à Saint-Nazaire

Adorant les couleurs chatoyantes de l’automne, Delphine voulait absolument se marier à cette saison. C’est décidé, après plusieurs années de vie commune et de beaux enfants, elle dira « oui » à Christophe le 3 octobre 2020 le temps d’un mariage automnal. Mais la crise sanitaire est passée par là et avec elle, tout espoir de réaliser un mariage en grand comité. Delphine nous raconte.

Votre histoire…

Nous sommes Delphine et Christophe, nous avons fait connaissance via les réseaux sociaux. Tout en discutant et quand nous nous sommes vus, cela a été le coup de foudre. Nous avons rapidement emménagé ensemble courant 2009 et en février 2011 nous avons quitté la métropole pour nous installer sur l’Ile de la Réunion. Nous y sommes restés 6 ans ½ , nos deux premiers enfants sont nés là-bas et nous avons partagés énormément de choses sur cette île. Maintenant, nous vivons en Loire-Atlantique (44) à Saint-André-des-Eaux, nous nous sommes rapprochés de nos familles.

La demande en mariage

Au retour d’un séjour en métropole, Christophe est venu me chercher à l’aéroport, et en rentrant à la maison, nous échangeons nos cadeaux de Noël. Christophe m’offre une bague en me demandant si je veux bien porter le même nom que nos enfants ! J’étais très heureuse et impatiente d’organiser cet évènement !!!

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ?

La rencontre avec les différents prestataires, le choix de la robe de mariée (moment partagé avec les témoins), les essais coiffure… tout ce qui tournait autour de l’organisation était des moments de bonheur, de joie. Puis, les surprises pour la famille et les invités…

Qu’avez-vous le moins aimé ?

Bien évidemment, l’annulation de notre mariage en dernière minute… Nous devions nous marier le 3 octobre 2020, le préfet a sorti une restriction à 30 convives le mardi précédent notre cérémonie, qui se tenait le samedi de la même semaine… Difficile de digérer tout ça. Nous avons donc organisé notre report pour le mois de novembre 2021, soit un an plus tard ! Nous avons réussi à trouver une date qui correspondait à tous nos prestataires et pour nous, l’envie de se marier en automne.

Votre décoration de votre mariage automnal

Je voulais une décoration aux couleurs de l’automne, j’adore cette saison. Travailler essentiellement avec des couleurs chaudes… J’ai été inspirée par Pinterest, le Wedding magazine (ndlr : devenu Albe Magazine), Instagram, les blogs mariage… Et nous avons surtout fait confiance à notre super fleuriste Marie d’Atelier Aimer qui a réalisé toute la partie florale de notre mariage ainsi qu’à Chloé de l’Atelier d’Hiris, notre décoratrice.

Quel a été le plus beau souvenir de cette journée ?

La cérémonie religieuse a été un moment d’émotion très fort mais le souvenir le plus fou a été l’ambiance de folie dès le vin d’honneur grâce à notre DJ : nous avons dansé !

Regrettez-vous les changements à cause du covid ?

Non, aucun. Finalement, nous avons fait notre mariage civil le 3 octobre 2020 avec 30 convives et c’était TOP !

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?

PROFITEZ de chaque instant !!! Cette journée passe vraiment trop vite…

Nous avons un souvenir fou de cette journée du 6 novembre 2021.

Les prestataires de votre mariage automnal

Envie de découvrir d’autres reportages de mariage ? Cliquez ici pour parcourir tous les témoignages du blog mariage.

Le mariage civil de Lolita et Quentin en Loire-Atlantique

Le mariage civil de Lolita et Quentin en Loire-Atlantique

Lolita et Quentin vivent en Loire-Atlantique près de la Baule. Leur mariage, ils l’ont imaginé romantique et porteur de sens, à proximité de la plage. Mais voilà, comme pour beaucoup de mariés en 2020, la crise sanitaire les a obligés à tout revoir : d’un mariage de rêve avec 160 invités, ils ont dû tout ré-inventer à 15 jours du mariage. Lolita vous partage ici son témoignage et leur décision de célébrer leur union en petit comité avant la grande fête prévue en 2022. Vous pouvez d’ailleurs suivre les préparatifs de son mariage religieux sur son compte Instagram : @lamarieedelaplage.

Votre histoire…

Notre rencontre remonte à une quinzaine d’année au collège. Nous étions amis jusqu’à il y a 6 ans, où nous nous sommes mis en couple. Nous vivons aujourd’hui à La Baule. J’ai toujours rêvé de mon mariage alors que Quentin était plus branché enfant. C’était un peu le dilemme, qui allait céder en premier ! Et puis il y a eu le mariage d’un couple d’amis en avril 2019. J’étais demoiselle d’honneur et on peut dire que la magie a opéré (j’ai même attrapé le bouquet !). Le lendemain, en se rendant au retour du mariage, Quentin m’a posé la question : Mais tu veux vraiment te marier ? Bien sûr ! Alors on se lance ! Il n’y avait rien de romantique, c’était assez brut mais tellement sincère. Nous nous sommes alors embarqués dans des mois de préparatifs, pour mon plus grand bonheur !

Avant la crise du COVID-19, qu’aviez-vous prévu pour votre mariage ?

Avant la crise, j’avais pris soin d’organiser le mariage de mes rêves.  De Pinterest au salon du mariage, en passant par Instagram, j’étais sur tous les fronts ! Mes prestataires ont été le fruit de longues recherches. S’entourer de professionnels reconnus était un de mes critères, avec le feeling bien sûr ! Nous devions être environ 160 au vin d’honneur et 120 pour le dîner et la soirée dansante.

Comment les événements se sont déroulés par la suite ?

Nous devions nous marier en août 2020. Durant le premier confinement, nous ne pensions pas une seconde que notre mariage aurait pu être impacté. Et pour cause, nous y avions cru jusqu’au bout ! Un arrêté préfectoral interdisant les soirées dansantes en Loire-Atlantique est paru en Juillet. Certains lieux de réceptions n’en ont pas tenu compte au vu de leur statut de « domaine privé ». Il faut dire que cet arrêté était ambigu. Ma salle m’a confirmé une première fois que les soirées étaient possibles dans leur établissement du fait qu’ils étaient privés justement. Et puis 17 jours avant le mariage, je les rappelle pour une tout autre demande, j’apprends alors un peu par hasard qu’ils font machine arrière. Non, nous ne pourrons pas danser. Si près du but … Nous décidons alors de reporter notre mariage religieux à 2021. A notre grande surprise, beaucoup d’invités se sont dit « soulagés » tant la situation sanitaire les inquiétait.

Quels changements avez-vous dû réaliser ?

Il y en eu beaucoup ! En reportant le « gros mariage », il n’était pas question de tout annuler. Nous gardions la mairie ! Au moins, c’était ça de fait. La liste est alors passée de 160 à 40 personnes. Les plus proches. Du domaine à la Turballe nous passions à la maison familiale à la campagne. Sacré changement ! Nous avons tout de même fait appel à un traiteur et j’ai conservé ma mise en beauté, la fleuriste, la photographe et la pièce montée.

Concernant la robe, je ne pouvais pas mettre celle initialement choisie. Beaucoup trop travaillée, elle n’était pas appropriée à un mariage civil à mon sens. Je suis donc retourné chez Les Mariés d’Emilie à 15 jours de la noce pour me retrouver une robe plus soft. Le timing était serré mais Carole et son équipe ont fait le job ! Je recommande d’ailleurs cette boutique qui est une institution sur la région nantaise.

Quelles ont été vos sources d’inspirations pour la décoration de votre mariage ?

La déco devait être un point fort de mon mariage. En repensant ce mariage intimiste, il était difficile d’utiliser celle initialement prévu. Nous nous sommes contentés des fleurs et du cadre verdoyant de chez ma maman et c’était très bien comme ça !

Pour mon mariage religieux en revanche, la décoration sera travaillée, aux inspirations romantiques. J’ai un faible pour les mariages d’outre-manche avec leurs détails absolument incroyables !

Avez-vous une anecdote de vos préparatifs à nous partager ?

On a beau tout pensé au millimètre, il y a toujours des couacs. Le premier a eu lieu la veille au soir. J’avais invité ma Team Bride dans un hôtel sur la côte pour une après-midi SPA et soirée cocooning. En allant me coucher, je décide de jeter un œil sur la robe qui était dans sa housse accrochée. Je découvre qu’elle n’est plus sur le cintre mais en boule au fond de la housse … Nous la sortons : c’est un véritable chiffon ! Rien à faire elle est immettable. Direction la maison pour aller chercher mon steamer. On réussit tant bien que mal à rattraper le coup, on s’endort finalement vers 1h du matin.

La deuxième anecdote concerne la mairie. On s’était tous donnés rendez-vous 10 minutes avant l’heure prévue. On était les premiers de l’après-midi. L’adjoint qui devait nous marier nous a « oublié » et est arrivé avec 40 minutes de retard. Avec du recul, je me dis heureusement qu’il n’y avait pas la cérémonie religieuse à suivre !

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ?

Chercher les détails qui feront sens ! Organiser un mariage, c’est un peu comme matérialiser ce qui nous ressemble. En l’occurrence, j’ai un penchant pour les objets chinés, c’est mon petit côté rétro. Je n’ai pas eu l’occasion de dévoiler ma décoration en 2020 mais par exemple ma robe avait un esprit ancien que j’adore. Chaque mariage est unique et raconte une histoire de cœur, ajoutez à cela une super équipe de prestataires et la magie sera au rendez-vous.

Qu’avez-vous le moins aimé ?

Repenser tout à la dernière minute n’est jamais agréable, surtout lorsque l’on rêve de son joli jour depuis des années. Mais nous avons réussi le pari de nous marier tout de même civilement, avec moins d’invités, moins de tout en fait. Le 22/08/2020 restera un des plus beaux jours de notre vie.

Quel a été, pour l’une et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?

Lolita : « Au nom de la loi, je vous déclare unis par les liens du mariage », cette phrase résonne encore dans ma tête. Ce sentiment de « on l’a fait », la joie de nos proches, les applaudissements, l’émotion … Ce souvenir est impérissable.

Quentin : La haie d’honneur de nos invités avec des feux de Bengale au moment du gâteau ainsi que le moment privilégié avec nos témoins sur la plage !

Regrettez-vous les changements à cause du COVID ou au contraire, vous avez apprécié ce nouveau format ?

Bien évidemment, il y a eu un pincement au cœur. Mais ce format intimiste était réussi. La plupart de nos proches étaient au RDV (et d’autres un peu plus en retrait, attendant le « vrai » mariage pour se mettre dans l’ambiance, c’est dommage). Aussi, ce fût très dur de faire un choix entre ses amis et sa famille, savoir qui inviter lorsque les « places » sont limitées. Mais si c’était à refaire, nous referions tout pareil.

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?

  • Choisir des prestataires de confiance avec qui vous aurez le feeling. Vous allez ouvrir les portes de votre intimité à des passionnés qui feront tout pour que votre journée soit magique.
  • Déléguer ! Vous ne pourrez pas penser à tout, vous êtes sur le devant de la scène ce jour-là alors n’hésitez pas à vous faire aider. Faîtes des listes pour ne rien oublier 😉
  • Si possible célébrer votre mariage civil et religieux en deux fois 😉

Vos prestataires en Loire-Atlantique

La love session de Geoffrey et Sébastien près de Nantes

La love session de Geoffrey et Sébastien près de Nantes

Dans un paysage lunaire, à mi-chemin entre le rêve et la réalité, Geoffrey et Sébastien se sont donnés rendez-vous, le temps d’un passage amoureux. Entre baisers fougueux et gestes tendres, tout l’amour qui se porte transparaît à travers ces photos un brin vintage, capturées par le talentueux duo nantais Tom&Louis. Au-delà des images, Sébastien et Geoffrey nous livrent leurs cœurs comme très peu de personnes ont pu le faire aujourd’hui sur le blog. Une bouffée d’amour, de la passion mordante, des cœurs qui frémissent à l’unisson. Je vous laisse rencontrer nos amoureux du jour.

Racontez-nous votre rencontre…

Sébastien raconte la rencontre du point de vue de Geoffrey :

« Nouvelle ville, nouvelle vie. Moi, je viens de Nancy, la cité de la place Stan. Et récemment, j’ai tout quitté pour venir m’installer à Nantes. Alors évidemment, c’était un peu effrayant d’arriver comme ça. Je ne connaissais qu’une personne dans toute la ville et je me voyais déjà faire des semaines de 50h et passer des weekends entiers à en oublier le sommeil.

Jusqu’à ce bar où m’avait traîné mon unique connaissance. Ce bar, dans lequel, sur un accès d’ennui, j’ai commencé à envoyer des messages sur une application à un joli garçon proche de moi. Un garçon qui m’a proposé après quelques minutes de le rejoindre à sa table qui n’était en fait qu’à quelques mètres de la mienne. Il paraît que le hasard fait bien les choses. En l’occurrence, ça ne m’arrangeait pas tellement, je suis plutôt timide. Je lui propose un rendez-vous, il me propose un bisou au milieu du bar. M*rde. Qu’est-ce que je fais ? »

Geoffrey raconte la rencontre du point de vue de Sébastien :

« Je suis là, comme d’habitude, une bière sur la table, à discuter dans un bar. La boisson fait du bien après la journée. Mécaniquement, j’ouvre l’application et un inconnu m’envoie un tap. Je saute sur l’occasion. Des échanges timides, quelques photos et hop, je l’invite à me faire la bise. Timide le garçon. Il est à 10 mètres et il n’ose pas venir. Je m’excuse auprès de mon pote et m’éclipse, pas loin de sa table. En passant, nos regards se croisent, lui timide et gêné, moi tout souriant. J’ai compris que je venais de faire un pacte avec un petit diablotin. Mais l’enfer ne m’effraie pas, enfin tant qu’il est là. »

C’est une très belle façon de raconter votre histoire !

« C’est comme cela que l’on s’est connus. Et avant que j’aie le temps d’y penser, je l’emmenais avec moi pour un weekend à Madrid, incapable de me passer de lui, de ses sourires coquins, de ses yeux malicieux. Et j’en ai été incapable tous les jours depuis ce moment. » nous raconte Sébastien.

Pourquoi avoir réalisée une love session ?

L’euphorie nous entrainant, je crois qu’on voulait voir le monde entier tous les deux. Barcelone, Vienne, Avignon, Paris, Madrid… Le shooting s’est fait entre deux voyages, dans la douceur du crépuscule, avec humour, avec amour. On sautait d’un habit à l’autre, couverts de la poussière du terril, s’imaginant ouvriers, officiers, postiers, au début du siècle dernier. Dans cet espace-temps un peu à part, la seule ponctuation que j’ai trouvé, c’est le toucher.

Pourquoi avoir choisi de réaliser votre séance autour de cette ambiance ouvrière ?

Tom & Louis, nos photographes, nous ont proposé de visiter l’atelier de Matthias (une boutique vintage ndlr), et ça nous a beaucoup plus. Nous avons laissé Matthias nous faire la surprise des vêtements qu’il nous proposerait, nous les avons découverts au moment du shooting, une très belle surprise.

Le mariage, c’est pour bientôt ?

Un jour peut-être, nous n’en savons rien, nous laissons le temps filer.

Tom & Louis, vous êtes les photographes de cette séance. Pouvez-vous nous parler de vous ?

Nous sommes un duo complémentaire et créatif. Amis d’enfance, notre complicité est notre principale force. La photographie est pour nous un moyen d’expression, un mode de vie.

Nous aimons la photographie qu’on touche de nos mains, celle qui apparait dans nos cuves chimiques, qui vit à travers le papier. Nous avons à cœur de garder cette philosophie.

C’est pourquoi nous travaillons avec des boitiers numériques et des optiques argentiques des années soixante-dix. L’imperfection est à la base du caractère.

Influencés par la photo artistique mais aussi par l’approche documentaire, c’est la narration qui nous passionne. En effet, nous avons commencé à photographier dans la rue, là où la vie est telle quelle, sans artifices. Là où la discrétion prime et où la pureté est recherchée. Notre approche est cinématographique. Grâce à des cadres différents, nos points de vue complémentaires, le choix de nos teintes de couleurs, nous cherchons des images originales et personnelles.

Nous recherchons avant tout à capturer une émotion.

Voilà notre état d’esprit, nous aimons partager avec le couple un univers, lui faire des surprises et découvrir des lieux inconnus. En plus des photos, c’est un vrai souvenir que nous voulons offrir.

Les prestataires

Photographes : Tom & Louis
Lieu : Terril d’Abbaretz, non loin de Nantes.
Blouses vintage : La Raffinerie Nantaise – 35, rue Léon Jamin 44000 NANTES

Lauren Kim-Minn

Lauren Kim-Minn

lauren-kim-minn-photographe
Qui ? : Lauren Kim-Minn

Que fait-elle ? : Photographe de vos jours heureux

Où ? : à Nantes mais Lauren se déplace partout (elle est même allée au Cameroun pour un mariage !)

La trouver : Site internet FacebookInstagram

Qui est Lauren Kim-Minn ?

Je suis Lauren, Photographe à Nantes ou partout ailleurs.
Devenir photographe ? Une évidence. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionnée par la photographie. Capturer un instant, une expression, une complicité… La beauté de chaque chose. Capturer la vie. L’humain et la poésie sont au cœur de mon travail. La sincérité aussi. C’est pour cette raison que j’aime travailler avec la lumière naturelle, sans artifice, sans superflu.
Ma définition du bonheur est simple : un appareil photo entre les mains et des instants précieux à capturer. Ce que j’aime par dessus-tout, c’est photographier les gens, quels qu’ils soient et partager un moment précieux de leur vie, avec toujours cette envie de retranscrire les émotions.
Laissez-vous porter : riez, profitez de vos proches et laissez-moi capturer vos émotions au naturel.

Vos tarifs

À partir de 1700 euros le reportage mariage.

Pourquoi on adore Lauren Kim-Minn

J’admirai déjà les photos de Lauren avant même d’arriver à Nantes. Elle a un talent fou pour tirer le meilleur de la lumière naturelle sans altérer la puissance émotionnelle d’un cliché. Ses photos sont toujours pétillantes de bonheur et débordantes d’amour. J’ai eu l’immense privilège de faire une séance photo à ses côtés (et oui, c’est elle qui a signé mes photos de profil) et c’est toujours avec un plaisir immense que je partage les mariages qu’elle a immortalisé.

Retrouvez Lauren Kim-Minn sur le blog :

En savoir plus sur Lauren Kim-Minn, photographe mariage

logo-lauren-kim-minn-photographe

Site internet : www.lauren-kimminn.fr

Contact : 06 14 08 89 21 / lkimminn@gmail.com

Portez-vos idées, créatrice de robe de mariée à Guérande

Portez-vos idées, créatrice de robe de mariée à Guérande

creatrice-robe-de-mariee-guerande

Lorsque vous recherchez votre robe de mariée, deux alternatives s’offrent à vous : vous rendre dans un magasin multi-marques dédié au mariage (avec – avouons-le- son lot d’anecdotes, comme le raconte si bien Charlotte). Puis, il y a la réalisation sur-mesure à confier à une créatrice. Dans ce dernier cas, on imagine souvent une prestation haut-de-gamme, conçue dans des ateliers sous les toits de Paris avec, à la clé, une facture qui vous fera vendre deux reins. Et pourtant ! Il existe partout en France de très bonnes créatrices qui sont en mesure de créer la robe de vos rêves sans passer par la capitale ni par un prêt à la consommation. C’est le cas notamment de Sandrine, qui depuis son atelier guérandais accompagne depuis 10 ans les futures mariées en quête de leur robe de mariée rêvée.

Portez-vos idées, des robes de mariée dans l’air du temps

Délicates, graphiques et légères, les robes de mariée sur-mesure de « Portez-vos idées » s’inscrivent totalement dans les tendances. D’ailleurs, Sandrine a créé une collection de robe de mariée, pour vous donner quelques idées de l’étendue de son savoir-faire et de sa créativité. Cela nous donne des créations modernes, élégantes, qui jouent avec les matières à la fois aériennes et structurées. J’adore les jeux de transparence qu’apporte le graphisme des dentelles !

Mon coup de cœur ? La robe de mariée Isaline avec ses décolletés en V à l’avant et au dos. La ceinture en dentelle réhausse la taille et apporte modernité avec un effet jupe et pull aux manches trois-quarts. Un résultat superbe et en finesse !

creatrice-robe-de-mariee-guerande

Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir en image la collection 2019 des robes de mariée de Portez-vos idées.

En savoir plus sur Portez vos idées

Travaillant dans la mode auprès de grandes Maisons de couture comme Chanel ou Hermès, Sandrine a décidé de se tourner dans l’univers du mariage lorsque l’une de ses amies lui confie la réalisation de sa robe de mariée. La création de la robe de mariée est ponctuée d’émotions… et c’est cette intensité que Sandrine voulait retrouver dans son travail. Ses réalisations sont délicates, à la pointe des tendances et résolument tournée vers l’envie de la mariée !

Tarifs des robes de mariée : les prix démarrent à 1100 euros. En moyenne, comptez 1400 euros.

La créatrice vous accueille sur rendez-vous dans son show-room du lundi au samedi de 9h00 à 19h00.
Sandrine Richard – Portez vos idées

logo-portez-vos-idees

2 Route de Kerbignon
44350 Guérande

Sandrine se déplace aussi en Vendée et à Nantes.
Pour la contacter : 06 83 14 94 54 | contact@portez-vos-idees.com

www.portez-vos-idees.com

Photographie : Anne Letournel

Inspirations romantiques pour un mariage au Château de La Rairie

Inspirations romantiques pour un mariage au Château de La Rairie


Installé tout près de Nantes, le Château de la Rairie vous accueille dans une ambiance vénitienne et élégante. C’est inspiré par ce château inscrit aux Monuments Historiques, qu’Inès et Lila de l’agence Meow ont voulu réaliser cette séance. Entre la beauté végétale du parc de 9 hectares et les chambres au charme d’antan, je vous emmène dans une ambiance romantique pour un mariage à deux pas de Nantes.

Des préparatifs sous le signe du charme d’antan

Les préparatifs démarrent dans les suites du château. Restées intactes, les vasques anciennes apportent ce petit charme dans un pur style du siècle dernier. Un moment intime avant la découverte des futurs mariés autour du piano. C’est le moment pour la future mariée de revêtir sa précieuse robe de mariée. Ici, Tracy porte un modèle de la créatrice Aurélia Hoang, soigneusement sélectionnée par Anne-Félicité de Félicité Mariage (pour en savoir plus sur Félicité Mariage, je vous invite à découvrir mon petit article ici). La robe a l’avantage de pouvoir se porter de deux manières : d’une part en robe bustier laissant apercevoir les épaules et offrir un décolleté discret. Puis d’une autre part, la mariée peut revêtir un top à manches courtes en crêpe de soie italien et tulle rebord. J’aime beaucoup ce côté « robe 2 en 1 » offert par la créatrice. C’est l’alternative parfaite pour allier confort et beauté surtout si vous vous mariez pendant une saison aux températures changeantes.

Un écrin de verdure pour une cérémonie laïque

Entre deux rayons de soleil qui percent les branches des arbres centenaires du parc, nos amoureux, Tracy et Nicolas, se retrouvent dans une allée boisée. Moment suspendu, cette allée dite « des amoureux » est un endroit parfait pour célébrer votre cérémonie laïque. D’ailleurs, l’écrin de verdure du Château de la Rairie se prête totalement à une cérémonie en extérieur. Si vous êtes séduits par un style bohème, vous pouvez y installer des fauteuils Emmanuelle parsemés de fleurs. J’adore cette nouvelle tendance ! Le rendu est vraiment très joli. Ici, la décoration florale a été réalisée par Petite Fleur, une créatrice florale à Nantes qui a beaucoup de talent.

Les prestataires

Shooting Les noces de coton à Saint-Nazaire

Shooting Les noces de coton à Saint-Nazaire

shooting-noces-de-coton-saint-nazaire-plage-bretagne
Les 24 et 25 novembre prochains se tiendra  le salon du mariage alternatif « Les Noces de Coton » à Saint-Nazaire. Un salon comme je les aime, jouant sur la proximité et l’esprit créatif de ses exposants pour dévoiler tout ce qui vous attend pour un mariage dans l’Ouest. À cette occasion, l’équipe organisatrice à créer un shooting d’inspiration où la mer, puissante et sauvage, est à l’honneur. C’est entre grains de sables et embruns bretons que je vous laisse découvrir les belles images d’Anne Tournel.
(suite…)

Une cérémonie laïque au Château de Villeneuve

Une cérémonie laïque au Château de Villeneuve

C’est dans ma nouvelle région d’adoption que je vous emmène aujourd’hui, à la découverte d’un shooting d’inspirations réalisé à Guérande. L’automne dernier, le Château de Villeneuve, au style breton assumé, a accueilli une équipe nantaise pour la réalisation d’une cérémonie laïque sur les terres celtes. De jolies images et inspirations sont à nicher ici au détour de vieilles ardoises et de pierres granitiques. (suite…)