Un mariage hivernal au Domaine de Blanche Fleur en Provence

Un mariage hivernal au Domaine de Blanche Fleur en Provence

mariage hivernal en Provence

Les mariages en hiver ont un charme fou. Et si la Provence est plutôt réputée pour être une région magique pour se marier en été (comme en atteste les images de ce mariage bleu en Provence), il n’en demeure pas moins que l’hiver est une saison superbe pour se dire oui. La preuve en images avec ce mariage hivernal tout en douceur.

Une cérémonie laïque en hiver

Pour une célébration en hiver, on privilégiera une cérémonie laïque en intérieur. Ici, on adore la verrière qui accueille nos mariés : l’ensemble est très lumineux avec une vue imprenable sur les extérieurs. On en oublierait presque les températures hivernales ! Justement, pour réchauffer les cœurs, l’union de nos amoureux est scellée par le rituel du Glogg, un cocktail doux et sucré servi chaud.

Le rituel du Glogg, un vin chaud pour célébrer l’amour

Cette recette hivernale a été choisie pour faire trinquer les mariés à leur amour, à leur vie à deux. En buvant cet élixir, ils ressentent chacun la chaleur que procure le breuvage, comme la chaleur de l’autre qui sera toujours là.

La recette :

  • 12 amandes
  • 12 graines de cardamome
  • 6 clous de girofle entiers
  • 1 bâton de cannelle
  • 1/3 paquet de raisins secs sans pépins
  • 1 zeste d’orange
  • 1 litre de vin de Porto
  • 1 tasse de sucre
  • 1/5 bouteille de seigle ou bourbon
  1. Placez vos épices dans un carré de tissu fin et attachez le tout, placez votre pochon dans une casserole de taille moyenne.
  2. Ajoutez les raisins secs et l’écorce d’orange et couvrir d’eau. Mettez le couvercle sur la casserole et portez à ébullition.
  3. Faites bouillir jusqu’à ce que tous les ingrédients soient tendres. Ajoutez ensuite le Porto et le sucre. Portez de nouveau à ébullition et retirez rapidement du feu.
  4. Ajoutez le whisky et remuez. Filtrer le mélange et réchauffer avant de servir, mais ne faites pas bouillir pour ne pas brûler l’alcool.

Les prestataires de ce mariage en Provence :

Le mariage intime de Priscille et Jan en Provence

Le mariage intime de Priscille et Jan en Provence

mariage-intime-et-brut-en-Provence-anastasia-bremond-photographie

Le chant des cigales se mêle aux rires des invités et au tintement des verres qui s’entrechoquent. Dans l’air, une odeur de pierre chaude se fait sentir au milieu des senteurs qui émanent du bois vieilli des tables ou des bouquets glanés ici et là. C’est au cœur d’une Provence brute et pleine de charme que Priscille et Jan ont décidé de s’unir pour la vie, le temps d’un mariage intime et intemporel. Dans un cadre qui nous fait penser aux paysages uniques de la célèbre œuvre Manon des Sources, retrouvez le témoignage de nos mariés du jour.

Racontez-nous votre histoire…

Je suis du Sud de la France et Jan est Néerlandais. Nous sommes tous deux architectes et nous nous sommes rencontrés à Londres, il y a six ans. Je commençai un nouveau travail dans l’agence où Jan travaillait. Une collègue, qui m’avait aperçue, avait dit à Jan : « tu vas bien aimer la Française ». Effectivement, nous avons tout de suite été séduits ! J’ai adoré son sens de l’écoute, notre entente naturelle, la suite était inévitable !

Quelques années plus tard, une envie de fonder une famille émerge. En 2020, nous déménageons aux Pays-Bas et notre petit Claude voit le jour.

Jan me demande en mariage le 27 décembre 2021 sur un Mont Ventoux tout enneigé, nous avons même vu deux biches, ce fût un moment magique.

Les préparatifs de votre mariage en Provence

Pendant un an et demi de préparatifs, tout roulait au fil de mes fichiers Excel et des nombreux briefings et plannings. Puis le dernier mois, ce ne fût que péripéties en péripéties, mais toutes ont bien tournées. Peut-être que la plus stressante a été celle du mariage à l’église.  

Une semaine avant notre départ pour la France, j’appelle le prêtre qui doit nous marier. Il me parle du dossier qui aurait dû arriver un mois avant le mariage, or, c’est la première fois que j’en entends parler. Le diacre qui nous prépare aux Pays-Bas ne l’a jamais évoqué et le prêtre est très clair :  pas de dossier = pas de mariage. L’hyperactivité du prêtre me montre l’urgence du problème. Il nous faut rassembler tous les originaux de France et de Hollande et les faire envoyer par le diacre en passant par deux autres intermédiaires. Nous arrivons à nous marier in extremis ! 

Je passe sur les accidents de vélo, la météo, les frayeurs de livraison et les désistements de dernière minute…

Enfin, une surprise positive, les fleurs ! Nous avons fait appel à un grossiste du marché local, nous avons sélectionné les fleurs à J-5 et elles donnaient exactement l’effet de bouquet de fleurs glanées que je recherchais à un prix plus que compétitif. (ndlr : si vous aussi, vous souhaitez trouver vous-mêmes les fleurs de votre mariage, n’hésitez pas à consulter notre calendrier des fleurs).

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ? 

Tout.

Nous avons préparé le mariage dans le Sud de la France depuis les Pays-Bas, donc je devais beaucoup planifier pour rendre notre temps sur place aussi efficace que possible. J’ai beaucoup aimé imaginer un univers, remonter à l’origine du « Pourquoi Jan et moi ? qu’aimons-nous ? qu’elles sont nos valeurs communes ? ». De ces réflexions ont découlé l’idée d’un mariage intime, hors du temps, hédoniste, fait maison, et qui invite à la découverte des routes vertes.

Qu’avez-vous le moins aimé ?

Nous voulions un petit mariage qui nous ressemble, et vis-à-vis des proches il était dur de faire comprendre la nécessité de casser les codes. Par exemple, pour le choix du lieu de réception, qui était un gite, ou encore le nombre limité de personnes ou le style de faire-part.

L’ambiance et la décoration de votre mariage intimiste en Provence

J’ai beaucoup aimé imaginer l’atmosphère que nous voulions, j’ai été très inspirée par le tableau « Un repas de noces à Yport » d’Albert Fourié. Nous souhaitions un esprit de noces à la campagne, intime, un moment suspendu, puis une atmosphère de fête à la maison pour la soirée.

Nous n’avions pas de thème mais plus une « check list » du mariage idéal. Intime, dans un lieu naturel et vrai, de la bonne bouffe, un esprit convivial, un peu poétique et pas trop stressant.

Originaire de Haute-Provence, nous avions d’abord jeté notre dévolu sur les Cévennes car nous voulions une atmosphère de vacances où nos invités pourraient dormir sur place pendant plusieurs jours. Puis, nous nous sommes rendu compte que là-bas les lieux de mariages n’étaient pas forcément plus bruts qu’ailleurs et que ce serait plus compliqué logistiquement.

En revanche, trouver un lieu brut et traditionnel en Provence est très dur, tous les lieux sont ultras manucurés et ça ne nous ressemblait vraiment pas. Puis sur le site « grands gites.com » nous avons trouvé le gite de Chaloux et nous avons eu un vrai coup de cœur ! En plus, près de 35 personnes pouvaient dormir sur place.

Pour les tenues, j’ai adoré ma robe et la tenue de mon mari. Ma robe a été conçue par Maison Maëlie, je voulais quelque chose de poétique, minimaliste et intemporel avec de beaux matériaux. Toutefois, il y avait aussi une petite touche d’humour, puisque j’ai fait brodé mon voile sur-mesure par Manon Ponson avec la phrase « Forever my Lovely », « lovely » étant le surnom que nous nous donnions avec Jan lorsque nous nous parlions qu’en anglais. Bien que nous ayons fait une transition de langue, le surnom est resté.

Le costume de Jan a été réalisé à Utrecht, il voulait un costume moderne et une coupe qui l’élance, il était magnifique.

On voit beaucoup de DIY, avez-vous fait tous vous-mêmes ?

Oui ! Les assiettes, les petits vases en terre cuite, les nappes, les serviettes, les fleurs, les fleurs séchées, les accessoires de cheveux et boutonnières, la papeterie… J’ai adoré, et j’adorerais le faire pour d’autres. J’ai commencé avec les assiettes avant d’avoir trouvé un lieu car ma belle-mère a un four à céramique. C’était aussi très sympa de faire participer Claude, notre fils, à son petit niveau. Mais au final il n’y avait pas beaucoup de décoration, le lieu se suffisait à lui-même, j’ai juste fait les basiques moi-même.

Quelles animations étaient prévues ?

Nous avions prévu un glacier après la sortie de l’église, et comme il faisait un bon 36°C, ce fut un réel succès. Nous n’avions pas prévu de Photobooth, Jan était un peu contre, il pensait que ça pourrait être une distraction pour les invités.  Nous avions un instax, et nous avons eu l’idée de dernière minute de conduire l’Autobianchi jusqu’ au centre de l’espace de réception et ça a beaucoup plu ! donc au final nous avions un très joli Photobooth !

Pour les cadeaux, je voulais quelque chose de traditionnel, minimaliste et fait maison. J’ai donc appliqué mon savoir-faire en céramique que j’avais gagné avec mes assiettes à la confection de pots de dragées.

Mes beaux-parents nous ont aussi fait une surprise très drôle, un petit magazine de vacances sur Jan et moi avec des questions à choix multiples. Le repas a été ponctué par les interventions de nos témoins. Je retiens particulièrement celle très touchante – bilingue ! –  et très drôle de mes sœurs.

Quel a été, pour l’un et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?

Pour Priscille :  La journée a été parfaite, donc c’est une très dure question. Mais, pour ne choisir qu’un moment très fort, c’était de sortir de l’église sur « God only knows » des Beach Boys sous une pluie de fleurs séchées.

Pour Jan : C’est le début du cocktail. J’ai beaucoup aimé faire notre arrivée au volant et découvrir le lieu transformé comme nous l’avions imaginé ainsi que nos invités tous très contents d’être là.

Regrettez-vous les changements (si il y en a eu) à cause de la COVID ?

Non, nous avons eu 10 désistements au dernier moment, nous étions donc finalement 55 mais c’était un nombre parfait pour une noce intime.

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?

Les préparatifs font partie du mariage donc profitez-en ! Par exemple, nous avons adoré nos voyages à Lyon pour la robe de mariée ou notre tour des vins ! Autre conseil, rentrez et sortez du mariage en douceur. Nous avons pu faire un week-end au spa deux semaines avant le mariage, puis la semaine précédant le mariage était bien remplie mais pas stressante car très préparée et nous sommes partis en lune de miel directement après le mariage. Et dernier conseil, (désolé ça fait trois), si vous avez des enfants, prenez un vrai babysitter ! C’était incroyable !

Quel était le budget de votre mariage en Provence ?

Nous avions un budget de 18 000€ pour une noce de deux jours avec 65 invités. Nous avons fini à 25 000 euros sans la robe de mariée qui a été offerte par ma mère. Je ne pense pas que nous ayons fait de grosses folies mais une chose en entraine toujours une autre. Premièrement, les prix sont plus élevés en Provence. Le lieu n’étant pas un lieu de mariage, il était abordable mais il fallait louer des tables et des chaises en supplément. Et comme j’avais une idée bien particulière de ce que je voulais (chaises dépareillées, couverts et verres anciens), la location est revenue à un peu plus chère. Aussi, nous voulions bien manger et bien boire. Au niveau du DJ, nous avons pris un très bon prestataire sachant que le lieu était atypique et que les invités venaient du Royaume-Uni, des Pays-Bas et de France, je ne voulais pas avoir à stresser pour que l’ambiance soit assurée. Et c’était parfait.

Vos prestataires

Un mariage minimaliste et minéral en Provence

Un mariage minimaliste et minéral en Provence

N’avez-vous jamais rêvé d’un lieu atypique pour célébrer votre mariage ? Les cérémonies laïques permettent aujourd’hui de se dirent “oui” dans tous les endroits, même les plus originaux. C’est au détour d’une balade en pleine nature que notre équipe du jour est tombée sur les ruines de cette vieille bâtisse provençale. Un lieu intime, ancestral, sublimé par la matière, les pierres apparentes et la nature environnante. Un écrin de verdure pour un mariage romantique et poétique, empreint de douceur. 

Une cérémonie laïque minérale et minimaliste 

C’est donc dans ce pavillon d’époque, caché dans les massifs du Talagard à Salon de Provence que la cérémonie laïque se tiendra. Inspirée par les pierres anciennes de la bâtisse, l’équipe décide de sublimer cette matière pour un résultat minimaliste, simple et authentique. Des voilages à la couleur nude décorent le bâtiment pour offrir légèreté et poésie. Le blanc, couleur dominante de la décoration, se détache par sa pureté et sa beauté minimaliste. Travertin et pierre naturelle accessoirisent les tables pour une ambiance minérale et apaisante. 

Le rituel de la cérémonie laïque 

La cérémonie laïque créée par Coralie, Narratrice de Vie, suit ce même fil conducteur avec la symbolique du blanc, et de la simplicité avec des matériaux naturels et bruts. Le rituel, appelé « Voie lactée » propose la création d’un bain, composé d’ingrédients blancs : cristaux de sel, grain de riz, fleur de coton et lait d’ânesse, dans lequel sont plongées les alliances avant l’échange des vœux des mariés. 

Si cette symbolique du blanc vous est cher, si ce rituel a du sens pour votre couple et représente bien votre histoire, voici quelques détails : 

S’il y avait un élixir de l’amour qui conserve les étoiles dans les yeux, le vôtre serait pur, teinté de blanc, entre douceur et magie :   

De l’eau car sans elle il n’y aurait pas de vie.   

Du lait, il représente la fertilité, le miracle de donner la vie et l’enfance. Nous avons tous été enfant un jour et peut être ensemble vous aussi donnerez la vie.   

Des cristaux de sel d’Himalaya. Leur transparence, rappelle la fidélité et l’honnêteté que vous vous promettez, l’un envers l’autre. Il s’agit d’une matière naturelle éclatante qui cristallise au soleil, pour nous aujourd’hui, elle sera une pincée d’étoile dans ce bain de lait, ce bain lacté.  

Ces fleurs de cotons, comme des nuages, symbole de douceur, d’élégance naturelle et de la simplicité qui vous caractérisent.   

– Enfin ces grains de riz, espoir d’abondance, nourriture du corps, du cœur et de l’esprit.   

Cet élixir est une eau lactée, poétiquement nous la nommerons voie lactée, espace de pureté et d’infini où se reflètent les étoiles dans vos yeux. 

Extrait de la cérémonie laïque créée par Coralie, Narratrice de vie 

La vidéo 

Les prestataires du mariage minimaliste et minéral en Provence 

Un mariage bohème au Mas des Costes

Un mariage bohème au Mas des Costes

Entre les branches des oliviers de la Provence, apparaissent de jolis rayons de soleil flamboyants. C’est inspiré par les couleurs chaudes et chaleureuses d’un coucher de soleil d’été que ces belles images ont été réalisées. On entend déjà au loin le chant des cigales et on ressent la chaleur émanant de la pierre chaude du Mas des Costes. Un mariage où la chaleur est partout et surtout dans nos cœurs !

Une cérémonie et un dîner en plein air

Après deux années confinées, les tendances des mariages en 2022 se confirment (même à l’étranger), le mariage se fera dehors ! De la cérémonie laïque au milieu des champs d’oliviers, à la soirée en extérieur sous son tapis de lumière, la magie réside dans le plein air. Et ce que l’on aime cette ambiance conviviale ! Pour parfaire cette soirée, l’animation est assurée par un Apéro Truck qui fait office de bar itinérant.

Le rituel de la cérémonie laïque

Les cérémonies laïques permettent de symboliser l’amour et l’engagement de 1000 façons. Ici, le couple a choisi d’utiliser le rituel du sable mélangé : chaque marié déverse du sable sur un panneau. Du mélange naît un symbole, cher à leur union. Ici, il s’agit d’une clé. La clé de leur cœur.

Une décoration bohème pour un mariage en Provence

 On admire la décoration bohème que l’on retrouve sous toutes ses formes avec un brin de vintage : le plan de table est présenté sur de l’ancien mobilier en rotin et la signalétique se veut géométrique. Le wedding cake aborde des nuages terracotta tandis que la décoration florale se veut douce tout en ayant des couleurs vives.

La vidéo

Les prestataires d’un mariage bohème en Provence

Le mariage intimiste d’Eva et Julien en Provence

Le mariage intimiste d’Eva et Julien en Provence

C’est dans la chaleur d’un jardin privé en Provence qu’Eva et Julien se sont dits « Oui ». Un mariage intimiste en petit comité qui a rassemblé le temps d’une journée tous les êtres chers de ce couple solaire. La cérémonie laïque s’est déroulée dans une ambiance bohème et conviviale, suivie d’un repas à la vaisselle éco-responsable. Un mariage simple à l’image des mariés du jour.

Votre histoire…

Nous nous sommes rencontrés le 13 novembre 2017, une semaine après mon arrivée dans l’entreprise où nous travaillons. Nous sommes tombés nez à nez dans un couloir, à environ 5 mètres l’un de l’autre, prêts à entrer dans nos bureaux respectifs. Nos regards se sont croisés pendant un court instant, puis nous avons continué à poursuivre chacun nos activités. Je ne suis en général pas très douée pour repérer les signes quand je plais à quelqu’un, mais là il s’était clairement passé quelque chose pendant ce regard, je l’ai senti et lui aussi. Aujourd’hui, quand on parle ensemble de notre rencontre, on parle de notre coup de foudre ! Les matins qui ont suivi, Julien a été aidé par des collègues à lui pour tenter de m’aborder et commencer à discuter avec moi. Pour tout dire, nous aimions passer du temps ensemble. On a commencé à aller au sport ensemble, à discuter sur le tchat interne de la boite, à manger ensemble le midi, … Grâce à Julien, j’ai de nouveau appris à rire. Nous nous sommes mis ensemble le 24 décembre. Quel merveilleux cadeau. Nous disons souvent que nous avons eu notre propre téléfilm de Noël.

La demande en mariage

On était le 13 octobre 2018, la veille de l’anniversaire de Julien. Il faisait beau, le ciel bleu était au rendez-vous. Avec Julien, nous étions partis faire des courses en ville et il m’a fait croire à une étape dans nos courses pour laquelle on devait prendre la voiture. Je m’en souviendrai toujours, il était tout bizarre et ne voulait pas m’en dire plus. Mon imagination commençait à foisonner en me laissant croire à tous les scénarios. La voiture garée, je découvre que nous étions devant notre future maison. C’est là que Julien a commencé à me parler de notre amour, à quel point il m’aimait. Il a sorti un étui de sa veste. Je n’arrivais pas à y croire, j’étais tellement nerveuse et heureuse à la fois que je me suis mise à rire ! Je l’ai serré tellement fort dans mes bras qu’il n’a même pas eu le temps de mettre un genou à terre comme le veut la tradition des demandes en mariage. Une multitude d’émotions fusait dans mon cœur. Ce moment magique nous appartiendra toujours ! Julien m’aura fait sa demande le 13 octobre 2018, la veille de ses 26 ans et devant notre future maison. Un moment fort en symbolique et en amour.

Les préparatifs de votre mariage intimiste

Nous voulions surtout faire un mariage simple et qui nous ressemble, où le partage et l’amour seraient les valeurs premières.
Nous voulions éviter tous les moments qui peuvent être déstabilisant lors d’un mariage, du coup, nous avons pris les décisions suivantes : pas de plan de table, les invités pouvaient s’asseoir où et avec qui ils le souhaitaient ; nous avons organisé un repas partagé, chacun était chargé d’apporter entrée, plat ou apéritif pour le buffet.
Nous avons aussi voulu avoir une démarche éco-responsable pour tout notre mariage en utilisant des éléments recyclables ou réutilisables. Tout a été pensé dans ce sens pour limiter les pertes et les dépenses inutiles. Nous avons aussi privilégié et travaillé avec des prestataires et des fournisseurs locaux, ou au moins français.

En ce qui concerne le style de notre mariage intimiste, nous avons alimenté notre inspiration avec Instagram, Pinterest ou des sites comme ZankYou ou Mariages.net. Et pour beaucoup aussi ma créativité, graphiste de métier, j’ai eu pas mal d’idées pour notre mariage.

Avez-vous une anecdote de vos préparatifs à nous partager ?

  • Les bretelles de Julien se sont cassées juste avant la mairie. Sa maman est allée lui en racheter juste avant la cérémonie laïque.
  • Une amie habitant au Canada a réussi à venir pour notre mariage.
  • Nous avons commandé la météo et avons eu la chance d’avoir une parenthèse de soleil le samedi et le dimanche !

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ? 

Prévoir toutes les petites surprises et attentions pour notre famille et nos invités, et bien sûr le suspens grandissant de se découvrir.

Qu’avez-vous le moins aimé ?

Seulement le fait de faire partie des mariages où le port du masque était obligatoire (en mairie surtout) et de les voir sur les photos.

Avez-vous été contraints de réaliser des changements à cause de la crise sanitaire ? Si oui, lesquels ?

Nous avons dû contrôler le pass sanitaire de tout le monde à l’arrivée sur le lieu et distribuer des masques.

Regrettez-vous ces changements ou au contraire, vous avez apprécié ce nouveau format ?

Nous ne regrettons pas car nous n’avons pas subi de réel changement d’organisation dû à la covid, nous avions déjà prévu d’inviter un nombre limité de personnes.

Quel a été, pour l’une et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?

Pour moi (Eva), mon plus beau souvenir est le moment où l’on s’est découvert avec Julien, nous avons eu droit à un moment privilégié, une bulle intimiste hors du temps.

Pour moi (Julien), le plus beau souvenir est également le moment où l’on s’est découvert. De voir ma future femme a provoqué un déluge d’émotion, les larmes ont envahi mes yeux. Mais aussi, ses vœux. J’ai ressenti tout son amour et toute la force de notre histoire. 

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?

Je donnerai un conseil que l’on nous a donné : “profiter de chaque instant, car la journée passe à une vitesse éclair”, auquel je rajouterai “profiter de ses amis c’est bien, et pensez aussi à profiter de vos parents et de votre famille, car en effet la journée passe vite :)”

Le budget

Le budget de notre mariage intimiste était aux alentours de 13 000€.

Vos prestataires

« Something blue », inspirations pour un mariage bleu en Provence

« Something blue », inspirations pour un mariage bleu en Provence

C’est sous le soleil de Provence, à l’ombre des oliviers et sous le chant des cigales que nous prolongeons l’été. La Provence a un charme exquis, entre la nature de ses paysages uniques et la pierre blanche si pure. La scénographie de ce mariage s’inspire de la couleur bleue, très symbolique dans l’univers du mariage. Un mariage élégant tout en gardant sa part de convivialité pour un moment hors du temps.

Pourquoi porter « quelque chose de bleu » à son mariage ?

Une vieille tradition anglo-saxonne (qui perdure encore de nos jours) prédit qu’un mariage sera heureux si la mariée porte ces 4 éléments : « quelque chose de vieux, quelque chose de neuf, quelque chose d’emprunté, quelque chose de bleu » (soit en anglais, « something old, something new, something borrowed, something blue »). C’est sur l’aspect de la couleur que l’éditorial de ce jour s’est porté, en plaçant la couleur bleue, symbole de pureté et de fidélité au cœur de la décoration.

L’éditorial

En Provence, dans le Var, se cachent encore des lieux intimistes et authentiques.

C’est au sein du Domaine Fontainebleau, Éden préservé, que nous avons imaginé cette inspiration mariage. C’est en référence à la tradition anglaise et avec ses tons de bleu doux et délicats que nous avons intitulé notre shooting « Something Blue ».

Ce lieu de réception unique, doté d’une architecture florentine est situé sur des terres d’exception jonchées de vignes et d’oliviers. C’est dans la salle de bal et sa vue imprenable sur une nature luxuriante que nous avons dressé une table chic et raffinée, sublimée de composition florales délicates. On aperçoit au loin les arcades qui dominent et surplombent l’ensemble du Domaine, pièce maitresse de notre shooting que l’on retrouve sur notre papeterie.

Recréant l’ambiance complète d’une journée de mariage, nous avons souhaité mettre l’accent sur notre chère Provence autour d’un moment entre femmes, accompagnées de rosé et d’une piscine. S’en est ensuite prolongée une jolie et agréable journée entre la chapelle pour la cérémonie, le cocktail avec traiteur et duo de chant à la belle étoile.

La vidéo

Les prestataires

Un mariage bohème et rock en Provence

Un mariage bohème et rock en Provence

Totalement séduite par la tendance bohème, vous avez pourtant un esprit et un mode de vie 100% rock. Pour pouvoir vous faire plaisir sans oublier votre vraie nature, l’éditorial de cette semaine vous présente le mariage de ces deux genres sur les terres ocres de la Provence.

Une décoration bohème pour un esprit rock

Comment concilier à la fois la tendance bohème et la rock’attitude ? Ces deux styles pourtant bien définis ont un point commun : ne pas se fier aux conventions. Dans ce shooting, le rock a été personnifié par des mariés au look totalement anti-conformiste tout en étant chic et charmant. La mariée, solaire, porte une couronne qui lui donne des airs de madone ainsi que des Docs Martens. Le marié porte un costume marron (adieu le bleu que l’on voit -un peu trop- partout) ainsi qu’un chapeau et des bagues dans un pur esprit Rock.

Le bohème ? C’est la décoration qui s’en charge ! On découvre une arche de cérémonie laïque triangulaire, des fauteuils Emmanuelle et du macramé (le mobilier est d’ailleurs disponible à la location, je vous ai mis les liens). La décoration florale sublime le tout dans un subtil mélange de couleurs offrant une tonalité chaleureuse, digne des journées dans le Sud de la France.

Les prestataires

Photographie : Roxane Nicolas
Ambiance : Un Jour Particulier
Robe de mariée : Christina Sfez
Costume : I Gilles Aix en Provence
Décoration florale : Les 3 ge
Chapeau : Vera Black
Maquillage et coiffure : Doigt de Fée Coiffure

Shooting d’un mariage en Provence

Shooting d’un mariage en Provence

Le charme de la Provence n’est plus une nouveauté, mais je continue encore et toujours à m’émerveiller devant les beautés qu’offre cette si jolie région (ce n’est pas pour rien que beaucoup de couples étrangers décident de s’y marier à leur tour !). Entre vieilles bâtisses en pierre, champs de lavande et branches d’olivier, le charme est toujours au rendez-vous pour un mariage élégant et délicat.

(suite…)
Le mariage provençal d’Anna et Arsène

Le mariage provençal d’Anna et Arsène

Mariés en Provence

Anna et Arsène, c’est l’Amour avec un grand A, à l’image de leurs deux prénoms. Leur histoire, ils l’ont vécu comme une grande épopée romanesque à braver les kilomètres et la distance, sans faillir. Car oui, Arsène vivait en Belgique et Anna à Moscou. Ni la distance, ni les visas n’ont eu leur histoire à bout. Bien au contraire, puisqu’ils ont décidé de s’unir en Provence. Je vous laisse avec le témoignage de la mariée qui nous raconte leur belle histoire et leur magnifique mariage. (suite…)