Le mariage de Marion et Cédrick aux Iles Chausey 

Le mariage de Marion et Cédrick aux Iles Chausey 

mariage iles chausey normandie

Le jour de leur mariage, Marion et Cédrick voulaient réaliser leur rêve : se marier dans la mairie de Granville, ville d’origine du marié, prendre le cocktail sur un bateau et emmener tous leurs proches faire la fête sur les Iles Chausey. D’un pari qui semblait fou, leur mariage est devenu une réalité. Du marque-place en forme de planches de surf à la privation d’un bateau, les mariés ont tout organisé eux-mêmes, sans wedding planner. Ils peuvent être fiers d’eux et vous pouvez vous inspirer de leur témoignage. 

Votre histoire 

Nous, c’est Cédrick et Marion, nous habitons à Granville en Normandie ! Cela fait maintenant presque 9 ans que nous sommes ensemble. Notre rencontre n’est pas très romantique et assez banale mais plein de coups de pouce du destin ! On s’est rencontrés en Février 2013 sur notre lieu de job étudiant, à l’Aquaboulevard de Paris. Cédrick y était maître-nageur en extra et moi photographe. Un soir à la fermeture du bassin, il n’y avait pas grand monde à surveiller ni à prendre en photo et nous avons discuté. Le feeling est bien passé mais rien de plus. Je suis restée 5 mois au total dans cette entreprise et je n’ai jamais revu Cédrick durant cette période. Il avait arrêté ses extras pour se concentrer sur son diplôme. J’avais alors décidé d’arrêter également cet emploi car cumuler stage-école-job étudiant devenait lourd. Le dernier jour de mon boulot, je suis descendue dans le bassin et je tombe sur Cédrick qui était là pour un dernier extra imprévu. On re-discute et les beaux jours étant là, on décide de passer la fête de la musique ensemble et avec un copain en commun. La soirée arrive et notre ami en commun arrive avec 2h30 de retard et du coup nous avons discuté devant le café tous les deux en l’attendant. La soirée se passe et on ne s’est plus quitté. Cédrick avait obtenu son diplôme et quittait Paris pour retourner à Rennes ou à Granville là où il est né et où il a grandi. Donc en vrai, on se connaissait à peine, on ne s’était pas vu beaucoup mais on a décidé de commencer une relation à distance et on verrait bien où ça allait nous mener. Pour ma part, j’ai fini mon BTS à Paris (il me restait une année) et j’ai décidé de quitter Paris pour poursuivre mes études à Rennes et me rapprocher de Cédrick par la même occasion. De fil en aiguille, j’ai trouvé des alternances et job de plus en plus proches de Granville où il s’est installé professionnellement. Et nous voilà établit dans cette ville de bord de mer !  

La demande en mariage 

Concernant la demande en mariage, elle fût très originale et surprenante ! Déjà nous n’étions pas forcément d’accord sur le timing concernant le mariage. De mon point de vue, il était important pour moi de me marier avant d’avoir des enfants pour porter le même nom et pour pouvoir leur dire dans 15 ans ou 30 ans « Avec Papa, ça fait 30 ans que l’on est mariés ». Cédrick pensait plus à faire des enfants avant et se marier dans 20 ans avec nos enfants pour concrétiser la construction de la famille. Les opposés ahah. Du coup, comment dire que je ne m’attendais pas du tout du tout à cette demande et encore moins dans ce contexte. Pour remettre les choses dans leur contexte justement, ça faisait 15 ans que je rêvais d’aller à New York. Mon père a réalisé ce rêve pour mes 25 ans en 2019, au cours d’un week-end “père-fille”. Nous sommes partis tous les deux. Les 4 jours se sont très bien déroulés et comme je sais que Cédrick est plein de surprise, je vous avoue que je m’attendais à ce qu’il nous retrouve le jour de mon anniversaire. Mais personne… Mon père souhaitait finir le séjour par Central Park. Le matin du dernier jour, on se balade dans Central Park tous les deux avec les superbes couleurs d’automne et je m’arrête sur un pont, le « Bow Bridge », pour prendre une photo. Dans mon dos, je sens le parfum de Cédrick. Je me retourne complètement surprise et déroutée. Et dans ma tête 5 000 pensées… « Qu’est-ce qu’il fait là ? Mon anniversaire, c’était hier ? Il a raté son avion (il faut dire qu’il est souvent en retard.) » et il me dit :  

– Cédrick : « j’avais quelque chose à te demander »  
– Moi : « Mais je rentre demain … ? Ça ne pouvait pas attendre ? »  

Je ne comprenais vraiment plus rien ! Et là, il s’est mis à genoux pour me demander en mariage. Inutile de préciser que mon père était de mèche et qu’ils avaient tout préparé ensemble. Complètement dans ma bulle, je n’ai même pas fait attention qu’il avait fait venir une guitariste et chanteuse pour nous accompagner dans ce moment. Elle chantait donc pour nous avec sa guitare. Quel moment ! Vous pouvez la trouver sur Instagram @marisolbergmusic ou même Spotify, elle a fait The Voice en Norvège et elle était à New-York pour la musique !  Le plus étonnant dans tout ça c’est que Cédrick n’est vraiment pas très bon en anglais … Je ne sais pas comment il s’est débrouillé pour organiser tout ça ! Mais c’était un super moment. Il en avait parlé à personne de notre entourage à part quelques amis très proches et mon papa.  

Vos préparatifs 

 Concernant les préparatifs, je disais souvent à Cédrick sur le ton de l’humour, si un jour on se marie on fera ça à la mairie de Granville puis le vin d’honneur sur un bateau dans le port et après on embarquera tout le monde à Chausey (île en face de Granville) pour le reste du week-end ! Projet un peu fou, je dois l’admettre, mais qui me faisait vraiment rêver. Un mariage les pieds dans le sable dans un lieu très atypique et pas du tout destiné au mariage à la base. Une fois de retour à Granville, on s’est renseigné sur la faisabilité de ce projet. Au fur et à mesure, on s’est rendu compte que c’était possible, il fallait trouver les bons prestataires, demander des autorisations pour la tente, bien préparer et anticiper avec les marées, prévoir une grosse logistique. Donc compliqué mais réalisable. Le projet était en route ! Le plus compliqué -je pense- a été de trouver le prestataire qui allait nous suivre dans le montage de la tente de 150 m² sur l’île pour le repas. Le tout n’était pas de la monter mais bien de l’emmener. Le prestataire, avant de s’engager, voulait voir le terrain et l’accès à ce dernier. Nous avions donc prévu un aller-retour express à Chausey un samedi pour qu’il puisse voir l’île et le terrain. Le bateau était prévu à 12h00 et le retour à 15h00. 3 jours avant la date, le bateau de midi est annulé faute de remplissage. Le temps était pourri, beaucoup de vents et de mer. Le bateau de 10h00 était maintenu mais le prestataire ne pouvait pas être présent à cette heure-ci. Il nous a clairement fait comprendre qu’il avait d’autre demande sur notre date et que s’il ne pouvait pas voir le terrain ce week-end, il nous lâchait … Grosse pression pour nous car nous avions fait des comparaisons de devis et ça allait du simple au triple. C’était le seul à vouloir nous suivre dans des budgets raisonnables et avec la tente que l’on souhaitait (pieds bambou etc.) Du coup, décision de dernière minute, nous avons loué un gros Zodiac pour faire la traversée nous-même (Cédrick a son permis bateau depuis longtemps et était pompier sur les plages l’été – un peu rassurant). On s’est retrouvé à 8 sur le bateau, nous deux, une de mes témoins, le prestataire des tentes et sa femme, le fleuriste qui voulait voir les lieux avant également et les parents de Cédrick. Autant vous dire qu’on est arrivés trempés de la tête au pied. Même ma culotte était trempée. Tout ça pour rester 20 minutes sur place et qu’il nous dise « Oui, ok c’est possible, parfait ! ». Le retour était encore plus sport que l’aller ! Mais honnêtement, c’était un super souvenir et on peut dire que ça a créée des liens entre nous et les prestataires.  

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ?  

Il y a deux parties que j’ai beaucoup aimé, la première concernant la partie, décoration et « déroulement » de la journée. Comment on allait mettre en avant le plan de table, le nom des tables etc. Le plan des gites, tous ces petits détails qui sont très importants pour moi et pour la cohérence globale de la journée. J’ai pris le temps de réfléchir à tout, de trouver les bonnes personnes qui allaient concrétiser mes idées. Je voulais que ça nous ressemble et que ce soit en lien avait ce que l’on aime et qui on est (par exemple, notre plan de table était une planche de surf gravée avec des îles, chaque table était une île, les marque place étaient en forme de petit surf en bois avec le nom des personnes gravé dessus, le cadeau d’invités était une fiole de rhum qui venait de La Réunion grâce à un voyage de monsieur 2 mois avant… et des petites graines de fleurs sauvages à planter. Il y a beaucoup de choses que j’ai faite moi-même.  

L’autre partie que j’ai beaucoup apprécié tourne autour des essayages de la robe et de la tenue. Ce n’est pas forcément les essayages en soit mais plus le fait de partager ces moments avec mes témoins. De se faire des week-ends entre filles à Paris ou ailleurs pour partager ces étapes. 

 Qu’avez-vous le moins aimé ?  

Ce que j’ai le moins aimé c’est le côté « pression sociale ». Je m’explique, nous avions envie de nous marier, de faire partager à nos proches ce moment à nos côtés. Je pense que dans ce genre de moment le plus important est de se faire plaisir et d’être en adéquation avec ses envies et ses choix. Je n’avais aucune envie d’inviter des gens par convention ou pour faire plaisir aux autres. Ou bien de choisir une personne plutôt qu’une autre en tant que témoin pour faire plaisir à mes parents par exemple… C’est ce côté un peu “obligation” que je voulais absolument éviter dans nos choix, ce qui n’est pas toujours évident. Par exemple, nous avions envie d’inviter une personne mais qui n’était pas trop la bienvenue vis-à-vis d’autres personnes proches de nous. Nous ne l’avons pas fait pour favoriser une bonne ambiance mais ces contraintes ne sont pas toujours faciles à gérer.  

Quelles ont été vos sources d’inspirations pour la décoration de votre mariage ?  

Concernant la décoration, nous nous sommes beaucoup inspirés de Pinterest. Mais au final, le lieu et la tente avec les pieds en bambou se suffisaient presque à eux-mêmes. Nous avons simplement choisi le fleuriste parce que nous aimions beaucoup ce qu’il faisait et il avait vraiment sa pâte. Il nous a alors proposé un prototype des centres de tables. Nous avons beaucoup aimé cette proposition et il nous a expliqué ce qu’il comptait faire sur les pieds de bambou de la tente dans le même esprit que le prototype. Pour la suite, on lui a fait confiance sur tout le reste. Ce qui était super, c’est que la tente a été montée le mardi d’avant, nous avons tout installer (tables, chaises etc.), le fleuriste a alors travaillé et tout installé le vendredi soir (veille du mariage), nous étions déjà rentrés à Granville. Nous avons donc eu la surprise en rentrant sous la tente le samedi en arrivant sur l’île. Il avait également prévu un chemin de bougies pour arriver à la tente, une décoration avec un voile blanc et des bougies suspendues sur le petit pont menant à la tente. La surprise était totale et c’était incroyable de découvrir tout ça en même temps que les invités.  

Quel a été, pour l’un et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?  

Mon mari et moi sommes unanimes à ce sujet. Le meilleur moment pour nous a été la traversée vers Chausey. Nous avions alors privatisé le bateau à la suite du vin d’honneur et nous nous sommes retrouvés uniquement avec les invités qui venaient avec nous à Chausey. Pour information, nous étions 180 personnes au vin d’honneur et 120 à Chausey. On était du coup en plus petit comité, on avait gardé du champagne en stock pour la traversée et nous n’avions plus rien à gérer à ce moment-là. On s’est complètement laissé porter vers les îles Chausey avec nos proches. C’était un peu un moment suspendu ! Et au final, je trouve que dans cette journée qui passe à une allure folle c’est bien d’avoir des moments off où on n’a rien prévu sauf d’être ensemble.

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?  

Le conseil le plus important que je donnerai est le suivant : faites les choses pour vous ! Pensez à vous. Si c’est bien une journée où on doit se faire plaisir, c’est ce jour-là. Ne pensez pas aux avis des autres et soyez un peu égoïstes. Si la journée est à la hauteur de vos attentes et qu’elle vous ressemble alors vous serez heureux du résultat et les invités seront encore plus heureux de vous voir satisfait. Deuxième conseil plus classique mais autant important : profitez de chaque moment ça passe tellement vite ! on nous l’avait dit. Mais c’est vrai ! L’organisation a duré 2 ans, nous avons été présents la semaine d’avant et la semaine d’après sur l’île pour l’organisation mais on a eu le sentiment que les deux jours du mariage ont durés 2 heures.  

2 ans d’organisation = ressenti 2 ans,  

2 semaines de préparation avant le jour J = ressenti 1 mois,  

2 jours de fête = ressenti 2 heures. ☺  

Quel était le budget de votre mariage ?  

Ahhh le budget, gros sujet. Honnêtement, ça été l’une de mes premières inquiétudes quand Cédrick m’a demandé en mariage. Comment on va faire ? Je connaissais le projet et je me suis dit ça va être chaud. On a commencé par se fixer un budget de base – environ 18 000 € – en listant tous les postes de dépenses de façon approximative. On a tous les deux de l’argent de côté et on s’est dit 9 000 chacun c’est déjà bien ! Si on savait … Au fur à mesure que l’organisation avance, on a des idées, des envies, et on se dit la machine est en marche … on est plus à ça près… Et on se marie qu’une seule fois (normalement ;)). Par exemple, pour moi les alliances c’était très important, un symbole que l’on garde toute sa vie et je ne voulais pas du tout mettre de l’agent dans de l’or « classique ». Nous avons fait le choix de prendre nos alliances chez Courbet (Paris) en Or recyclé et diamant de laboratoire. Donc forcément, c’est un peu plus cher. On a demandé une participation à nos invités pour la nuit sur l’île et nos parents nous ont aidé. Mon père m’a offert ma tenue, la mère de Cédrick son costume. Ma grand-mère a financé le vin d’honneur et les parents de Cédrick le repas du soir. Globalement, nous avons fait fois presque 3 x sur le budget final. Au total, tout compris, le mariage a couté environ 53 000 €. Et de notre poche, nous avons dû sortir 30 000 €. En déduisant les aides de la famille et la participation des invités au logement. Soit 15 000 € chacun ! Mais aucun regret. On a qu’une vie et on était plus que content du résultat de cette journée. Le prix comprend les deux semaines de 2 gites la semaine avant et la semaine après qui était un peu comme des mini vacances ou lune de miel pour la semaine après ^^.  

Les prestataires du mariage de Manon et Cédrick sur les Iles Chausey

Découvrez tous les autres témoignages de mariés sur le blog en cliquant ici.

Un mariage en hiver au Château de Resly

Un mariage en hiver au Château de Resly

On critique les régions du Nord de la France pour leur manque de soleil. Et pourtant, je peux vous prouver qu’un mariage peut vous apporter de la chaleur, en plein hiver en Normandie ! C’est au Château de Resly à Notre-Dame-du-Hamel dans les plaines normandes que ce joli mariage s’est tenu. Découvrez la romantique cérémonie laïque sous les bois suivie d’une jolie fête aux couleurs de l’hiver pour un moment tout en douceur.

Une décoration bleue nuit pour une ambiance hivernale

La couleur « bleu nuit » est une couleur magique : profonde, elle apporte un sentiment de réconfort. Froide, elle rappelle les nuits d’hiver. Associée à des accessoires dorés, elle devient chic et raffinée. C’est pourquoi, elle est la couleur centrale de cette décoration de mariage hivernal. Nous la retrouvons dans les drapés, tissus et papeterie.  Accompagnée de matières brutes comme la cire blanche et le bois, l’ensemble donne une décoration très naturelle et chaleureuse. Quoi qu’en disent les températures extérieures !

Une robe de mariée d’hiver qui sort des sentiers battus

L’originalité de ce shooting réside dans la robe, chaude et confortable. Exit le dos nu et les dentelles qui laissent passer le froid, ici, nous sommes sur un ensemble composé d’une jupe en tulle (disponible ici) et d’un gilet tout doux (encore ici). Un ensemble disponible dans les enseignes de prêt-à-porter qui en fait une robe de mariée à petits prix, puisque l’ensemble vous coûtera moins de 150 euros…

La vidéo

Les prestataires du mariage en hiver en Normandie