Le mariage parisien de Rouba et Fred

Le mariage parisien de Rouba et Fred

Rouba et Fred devaient se marier en 2020 au Liban, pays d’origine de la mariée. La crise sanitaire passant par-là, le couple a été confronté à l’annulation de leur mariage à l’étranger, puis à l’attente interminable de savoir s’ils allaient pouvoir se marier et enfin, à la résignation, celle de se dire « oui » coûte que coûte même si cela devait être un mariage parisien.

C’est donc en petit comité, à Paris puis dans le jardin familial des parents de Fred que le mariage s’est tenu… avec un sens de la fête inégalé !

Votre histoire…

Rouba est Libanaise, née à Beyrouth, et est arrivée en France en 2007. Frédéric est né et a grandi en banlieue parisienne. Nous nous sommes rencontrés par l’intermédiaire d’un ami en commun, avec qui Frédéric faisait son master.

Après plusieurs années de relation, la demande en mariage s’est faite en 2019 à l’occasion d’un voyage au Canada où nous avons séjourné dans un chalet au bord d’un lac.

Avez-vous une anecdote de vos préparatifs à nous partager ?

Nous avions, à l’origine, décidé d’organiser notre mariage en 2020 à Beyrouth. Malheureusement, 3 mois avant l’événement, nous avons dû tout annuler à cause de la pandémie. Nous avions réservé le lieu et l’ensemble des prestataires…

Le fait de devoir annuler le mariage en 2020 au Liban, sans savoir quand nous pourrions le reprogrammer a été un moment dur des préparatifs. Mais aussi, une déception, dû au fait que beaucoup de gens, notamment au Liban, n’ont pas pu se rendre au mariage à cause des délais et de la situation sanitaire.

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ?

Nous avons dû organiser notre mariage assez rapidement car la décision a été prise au dernier moment à cause de la situation instable. Nous avons pu compter énormément sur la famille et les amis pour nous aider dans les préparatifs.

Quelles ont été vos sources d’inspirations pour la décoration de votre mariage ?

Nous avons regardé pas mal de site en ligne, et fait appel à une amie fleuriste habituée des mariages.

Quel a été, pour l’une et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?

Pour Rouba : Le soutien et la joie des proches

Pour Frédéric : Voir la famille réunie dans la maison où j’ai grandi (la réception avait lieu dans le jardin chez mes parents)

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?

Restez cool, zen et profitez de la journée qui va passer très très vite..

Vos prestataires :

Retrouvez les autres témoignages de mariée sur le blog, qui elles aussi ont dû gérer la crise sanitaire dans leurs préparatifs.

Un mariage intimiste et en petit comité à Paris

Un mariage intimiste et en petit comité à Paris

La crise sanitaire nous a appris bien des choses ! Notamment celles de faire des choix pour son mariage : reporter ou annuler ? Attendre ou maintenir ? De ces décisions est née une nouvelle façon de percevoir le mariage : le mariage en petit comité. Un mariage maintenu mais avec une liste d’invités restreinte. Un mariage célébré dans l’intimité mais pas au rabais. C’est avec les belles images de Samantha Pastoor que nous allons vous convaincre qu’un mariage intimiste peut être chaleureux, convivial et festif !

Un mariage « Home Sweet Home »

Cocooning, couleurs chaleureuses, ambiance cotonneuse… Tout le shooting a été pensé pour que l’on se sente bien, comme lové dans une bulle de bonheur. Entourés uniquement de leurs témoins, les mariés célèbrent leur amour au cours d’une « street » cérémonie en plein cœur d’un Paris romantique suivi d’un dîner à la bougie dans une décoration bohème et végétale.

Pourquoi opter pour un mariage en petit comité ?

Les raisons sont très nombreuses :

  • Pour le budget : plus vous avez d’invités, plus votre mariage vous coûtera cher. Réduire la liste d’invités voir la limiter qu’à un cercle restreint vous permet de réduire la facture. C’est le cas d’Eva et Julien qui n’ont même pas eu à louer un lieu pour réunir leurs proches.
  • Pour mieux profiter de ses invités : toutes les mariées qui témoignent sur le blog le disent, la journée passe à une vitesse folle. N’inviter que quelques personnes vous permet de profiter à fond de vos proches, dans un cadre privilégié.
  • Pour des raisons géographiques : si vous vous mariez loin de votre mairie, vous pouvez organiser un mariage en petit comité pour le civil avant la grande fête à plusieurs centaines de kilomètres de là.

La vidéo

Les prestataires

Le mariage intimiste d’Eva et Julien en Provence

Le mariage intimiste d’Eva et Julien en Provence

C’est dans la chaleur d’un jardin privé en Provence qu’Eva et Julien se sont dits « Oui ». Un mariage intimiste en petit comité qui a rassemblé le temps d’une journée tous les êtres chers de ce couple solaire. La cérémonie laïque s’est déroulée dans une ambiance bohème et conviviale, suivie d’un repas à la vaisselle éco-responsable. Un mariage simple à l’image des mariés du jour.

Votre histoire…

Nous nous sommes rencontrés le 13 novembre 2017, une semaine après mon arrivée dans l’entreprise où nous travaillons. Nous sommes tombés nez à nez dans un couloir, à environ 5 mètres l’un de l’autre, prêts à entrer dans nos bureaux respectifs. Nos regards se sont croisés pendant un court instant, puis nous avons continué à poursuivre chacun nos activités. Je ne suis en général pas très douée pour repérer les signes quand je plais à quelqu’un, mais là il s’était clairement passé quelque chose pendant ce regard, je l’ai senti et lui aussi. Aujourd’hui, quand on parle ensemble de notre rencontre, on parle de notre coup de foudre ! Les matins qui ont suivi, Julien a été aidé par des collègues à lui pour tenter de m’aborder et commencer à discuter avec moi. Pour tout dire, nous aimions passer du temps ensemble. On a commencé à aller au sport ensemble, à discuter sur le tchat interne de la boite, à manger ensemble le midi, … Grâce à Julien, j’ai de nouveau appris à rire. Nous nous sommes mis ensemble le 24 décembre. Quel merveilleux cadeau. Nous disons souvent que nous avons eu notre propre téléfilm de Noël.

La demande en mariage

On était le 13 octobre 2018, la veille de l’anniversaire de Julien. Il faisait beau, le ciel bleu était au rendez-vous. Avec Julien, nous étions partis faire des courses en ville et il m’a fait croire à une étape dans nos courses pour laquelle on devait prendre la voiture. Je m’en souviendrai toujours, il était tout bizarre et ne voulait pas m’en dire plus. Mon imagination commençait à foisonner en me laissant croire à tous les scénarios. La voiture garée, je découvre que nous étions devant notre future maison. C’est là que Julien a commencé à me parler de notre amour, à quel point il m’aimait. Il a sorti un étui de sa veste. Je n’arrivais pas à y croire, j’étais tellement nerveuse et heureuse à la fois que je me suis mise à rire ! Je l’ai serré tellement fort dans mes bras qu’il n’a même pas eu le temps de mettre un genou à terre comme le veut la tradition des demandes en mariage. Une multitude d’émotions fusait dans mon cœur. Ce moment magique nous appartiendra toujours ! Julien m’aura fait sa demande le 13 octobre 2018, la veille de ses 26 ans et devant notre future maison. Un moment fort en symbolique et en amour.

Les préparatifs de votre mariage intimiste

Nous voulions surtout faire un mariage simple et qui nous ressemble, où le partage et l’amour seraient les valeurs premières.
Nous voulions éviter tous les moments qui peuvent être déstabilisant lors d’un mariage, du coup, nous avons pris les décisions suivantes : pas de plan de table, les invités pouvaient s’asseoir où et avec qui ils le souhaitaient ; nous avons organisé un repas partagé, chacun était chargé d’apporter entrée, plat ou apéritif pour le buffet.
Nous avons aussi voulu avoir une démarche éco-responsable pour tout notre mariage en utilisant des éléments recyclables ou réutilisables. Tout a été pensé dans ce sens pour limiter les pertes et les dépenses inutiles. Nous avons aussi privilégié et travaillé avec des prestataires et des fournisseurs locaux, ou au moins français.

En ce qui concerne le style de notre mariage intimiste, nous avons alimenté notre inspiration avec Instagram, Pinterest ou des sites comme ZankYou ou Mariages.net. Et pour beaucoup aussi ma créativité, graphiste de métier, j’ai eu pas mal d’idées pour notre mariage.

Avez-vous une anecdote de vos préparatifs à nous partager ?

  • Les bretelles de Julien se sont cassées juste avant la mairie. Sa maman est allée lui en racheter juste avant la cérémonie laïque.
  • Une amie habitant au Canada a réussi à venir pour notre mariage.
  • Nous avons commandé la météo et avons eu la chance d’avoir une parenthèse de soleil le samedi et le dimanche !

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ? 

Prévoir toutes les petites surprises et attentions pour notre famille et nos invités, et bien sûr le suspens grandissant de se découvrir.

Qu’avez-vous le moins aimé ?

Seulement le fait de faire partie des mariages où le port du masque était obligatoire (en mairie surtout) et de les voir sur les photos.

Avez-vous été contraints de réaliser des changements à cause de la crise sanitaire ? Si oui, lesquels ?

Nous avons dû contrôler le pass sanitaire de tout le monde à l’arrivée sur le lieu et distribuer des masques.

Regrettez-vous ces changements ou au contraire, vous avez apprécié ce nouveau format ?

Nous ne regrettons pas car nous n’avons pas subi de réel changement d’organisation dû à la covid, nous avions déjà prévu d’inviter un nombre limité de personnes.

Quel a été, pour l’une et pour l’autre, le plus beau souvenir de cette journée ?

Pour moi (Eva), mon plus beau souvenir est le moment où l’on s’est découvert avec Julien, nous avons eu droit à un moment privilégié, une bulle intimiste hors du temps.

Pour moi (Julien), le plus beau souvenir est également le moment où l’on s’est découvert. De voir ma future femme a provoqué un déluge d’émotion, les larmes ont envahi mes yeux. Mais aussi, ses vœux. J’ai ressenti tout son amour et toute la force de notre histoire. 

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ?

Je donnerai un conseil que l’on nous a donné : “profiter de chaque instant, car la journée passe à une vitesse éclair”, auquel je rajouterai “profiter de ses amis c’est bien, et pensez aussi à profiter de vos parents et de votre famille, car en effet la journée passe vite :)”

Le budget

Le budget de notre mariage intimiste était aux alentours de 13 000€.

Vos prestataires

Le mariage irlandais de Sandy et Tiago

Le mariage irlandais de Sandy et Tiago

Sandy et Tiago sont des Québécois qui ont l’Irlande dans la peau. Du lieu de la demande en mariage, à la demande en elle-même, l’Irlande est au cœur de leur histoire. Ce fût donc évident pour eux de s’unir dans ce doux pays dont ils sont « tombés en amour », comme ils le disent si bien.

Entourés par leurs plus proches amis, Sandy et Tiago se sont dits « oui » le temps d’une cérémonie laïque en petit comité, au milieu des vieilles pierres d’un château médiéval avant d’achever la journée sur un coucher de soleil au bord des falaises gaéliques. Ils nous racontent leur plus beau jour.

Racontez-nous votre histoire…

Nous sommes tous les deux originaires de l’Europe, mais avons grandi à Montréal. Nous nous sommes rencontrés il y a 11 ans.

La demande de mariage s’est déroulée à la St-Patrick, ici à Montréal. C’était un dimanche après-midi dans un pub irlandais et mon amoureux est monté sur la scène et a dit: « Je suis tombé en amour avec toi il y a 9 ans et grâce à toi je suis tombé en amour avec l’Irlande aussi, veux-tu m’épouser en Irlande ? »

Vous vivez à Montréal. Pourquoi avez-vous choisi de vous marier en Irlande ? Avez-vous un lien particulier avec ce pays ?

Nous avons choisi l’Irlande, car nous y avons un attachement. Pour moi, de famille et pour mon mari, de cœur ! Il est un vrai irlandais dans son cœur.

Pourquoi un mariage en petit comité ?

Pour nous, il était clair qu’un mariage de 100 personnes et plus n’était pas envisageable ! Nous voulions vivre un moment qui dure sur plusieurs jours avec un cercle très rapproché de proches, où tout le monde se connaissait. Nous voulions aussi investir le même budget que pour un mariage de 100 invités, mais avec une petite quantité de personnes seulement. Nous voulions privilégier la qualité à la quantité.

Quelles ont été vos sources d’inspirations pour votre mariage ?  

À l’origine, je voulais un mariage de style Garden chic (très fleuri), mais une fois que nous avons réservé la location du château, nous avons dû nous adapter à l’histoire de l’endroit et harmoniser le tout avec un look un peu gothique sans que le mariage ne nous ressemble pas. Donc, nous nous sommes tournés vers un look un peu plus Edwardien, mais en gardant la cérémonie et le « cocktail hour » (ou vin d’honneur en français, ndlr) à l’extérieur.

Avez-vous une anecdote de vos préparatifs à nous partager?

Quand nous sommes arrivés en Irlande, nous avons perdu une valise (les risques d’avoir apporté toute notre décoration). J’étais triste ! Les beaux ustensiles « gold » ainsi que les chandeliers vintage qui nous avaient pris tellement de temps à trouver dans les brocantes n’étaient plus là. Mais heureusement, la valise est arrivée 3 jours plus tard et nous étions vraiment contents d’être arrivés en Irlande une semaine à l’avance, car nous avons tout récupéré avant la date du mariage !

Quel a été, pour l’un et pour l’autre, le moment le plus riche en émotion de cette journée ? 

Pour moi, le moment de la cérémonie a été fort ! C’était le plus important pour moi. Notre célébrant et grand ami a fait un travail de maître. Nous étions comme dans une bulle où personne d’autre que notre petit groupe n’existait ! Pour mon mari, c’était le moment de la danse surprise, une gigue irlandaise.  Il était tellement fier et super bon ! Nous avions suivi des cours à Montréal avant pour surprendre tout le monde avec le « band » (groupe de musique, ndlr) et une petite danse.

Qu’avez-vous le plus aimé en organisant votre mariage ? 

La facilité à tout gérer avec les Irlandais, ils sont tellement chaleureux et ils sont prêts à tout pour nous aider dans nos démarches.

Qu’avez-vous le moins aimé ? 

J’ai moins aimé la gestion des voyages pour tous !

Et si c’était à refaire, que changeriez-vous ? 

J’achèterais des ventilateurs ! Il faisait tellement chaud, un gros 34 degrés Celsius pour l’Irlande dans un château sans air conditionné, c’était vraiment très chaud.

Avez-vous un conseil à donner aux futurs mariés ? 

Prenez le temps de vivre chaque moment !

Les prestataires

La cérémonie civile en petit comité de Margaux et Arthur

La cérémonie civile en petit comité de Margaux et Arthur

ceremonie_civile_margaux_arthur_rodalis_lasoeurdelamariee

Margaux et Arthur sont deux amoureux voyageurs (vous pouvez d’ailleurs visiter leur blog dédié à leur voyage autour du monde ici) qui ont décidé de tenter une autre grande aventure… celle du mariage ! Pour se dire « oui », Margaux et Arthur ont décidé de célébrer distinctement leur cérémonie civile puis religieuse… Je vous fais découvrir ici les très belles photos de leur cérémonie civile, célébrée en petit comité dans la maison familiale. Un moment chaleureux et tendre comme je les apprécie ! (suite…)