Etape clé de vos préparatifs, vous ne pouvez commencer la recherche de vos prestataires sans cette donnée fondamentale. Pourquoi ? Parce que la date de votre mariage est la première chose qu’un prestataire vous demandera avant d’accepter de vous recevoir ou pour établir un devis. Voici donc quelques pistes pour choisir votre date de mariage.

Définir l’année de son mariage

Si cela peut paraître fou, un mariage peut se préparer en quelques mois (les préparatifs du mariage de ma sœur ont duré 6 mois à peine) comme s’étendre sur 18 mois voire deux ans. Globalement, on prévoit souvent un an de préparatifs mais cette donnée peut varier en fonction de vos disponibilités ou si vous vous faites accompagner par une wedding planner. De plus, si vous avez une date très précise en tête, commencer deux ans en avance vos préparatifs vous permet de réserver cette date auprès des prestataires clés de votre mariage. (pour en savoir plus, retrouvez mon article sur « pourquoi faut-il un an pour préparer son mariage« ).

Trouver la bonne saison pour se marier

Vous voulez absolument des pivoines pour votre mariage ? Mariez-vous en mai ! Le thème sera « pool party » ? On choisira plutôt une date en juin ou en juillet. Vous budget est serré ? Optez pour du hors-saison (octobre à avril) pour bénéficier de tarifs avantageux… Tous ces éléments sont à prendre en compte dans le choix de votre date de mariage. Si comme 90% des mariés, vous optez pour l’été, pensez à éviter une date entre le 15 juillet et le 15 août au risque de vous retrouver avec beaucoup d’annulations à cause des congés d’été.

Choisir la date en fonction de la mairie

Malheureusement, l’administration publique offre peu de possibilité pour se marier, surtout si vous décidez de réaliser votre fête à la suite de votre signature des registres. Si votre ville est petite, vous devriez pouvoir trouver une solution. Si votre ville est grande, vous aurez rarement le choix sur un horaire qui pourrait vous correspondre. C’est pourquoi, bon nombre de mariés décident de s’unir civilement un autre jour que le jour du mariage laïque ou religieux. Cette année 2022 sera aussi très contraignante en mai à cause des élections présidentielles : en périodes électorales, les salles de mariage sont transformées en bureaux de votes et aucun mariage n’est célébré pendant les dates du 1er et du second tour.

 Opter pour une date symbolique

Une date d’anniversaire de rencontre ? Un événement marquant pour votre famille et votre entourage ? Une date porte-bonheur (des records de mariage ont été enregistrés pour le samedi 7/7/2007)… Toutes les occasions sont bonnes pour choisir une date symbolique pour votre mariage. Le tout étant de bien s’y prendre en avance pour s’assurer de la disponibilité de tous, le temps de cette journée chère à vos yeux.

La présence de la famille et des témoins

Sans témoins, pas de mariage (en tout cas, pour le civil !). Se marier sans sa famille et ses proches est impensable pour la majorité des futurs mariés, il est donc primordial de prendre en compte les contraintes de chacun. Nous parlons ici des disponibilités du noyau dur familial et non de l’agenda de tous les invités, sans quoi, vous n’en finirez pas ! Si vos proches vivent loin de votre lieu de réception, essayez de viser un week-end prolongé. Si vos témoins ont des enfants, tentez pendant les vacances scolaires. Des petites attentions qui vous faciliteront la vie !

Trouver une date pour son mariage n’est pas une chose aisée quand on voit les contraintes à prendre en compte. Pour bénéficier de plus de flexibilité, je vous invite à choisir une date de mariage « principale » et de vous garder une date « secondaire ». Demandez les disponibilités de votre lieu de réception, de votre mairie et de votre lieu de culte sur ces deux dates et tentez de croiser les données pour voir ce qui vous arrange le plus.